bandeau haut
reportages 2006 2007 2008 2009 2010 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Générac (26/09/2010) : Première demi-finale de "Graines de Toreros"

 

dorian dejean

Photo :Anthony Pagano

Ce dimanche avait lieu la première journée des demi-finales de la compétition. Avec à l’affiche : Clément Moras, Folco Julien, Dorian Dejean (école taurine de Béziers) et Jordi, face à 5 becerros de la ganaderia d’Olivier Riboulet. Ces derniers ont donné du fil à retordre aux jeunes qui ont eu du mal à s’imposer. Le vent qui soufflait fort ne leur à pas facilité la tâche. Mathieu Martin à offert de jolies prestations aériennes avec ses sauts par-dessus les toros. Entrée : Plein.

CLEMENT MORAS, toucha le premier qui en sautant dans le callejon s’est blessé et en est sorti affaibli. Il posa une seule paire de banderilles. Après avoir brindé sa faena à Juan Villanueva, Clément tira quelques passes au becerro affaibli qui est tombé a plusieurs reprises, il dut donc abréger et tua au deuxieme envoi d’une ½ lame efficace.

Le second fit grande impression dès sa sortie du toril de par sa présentation, très sérieux et fort de tête. FOLCO JULIEN ne trouva pas de suite le rythme imposé par le toro, mais réussit a tirer quelques jolis muletazos. Il échoua avec les aciers, après ½ lame et plusieurs coups de descabello.

DORIAN DEJEAN, fut élégant a la cape et dut composer ensuite avec ce bicho qui fuyait aux planches sans vraiment arriver à le fixer. Il essaya de tirer le meilleur cet adversaire jusqu'à tenter un cambio osé. Il tua d’une entière un peu tombée et coupa 1 oreille.

Le quatrième revient a JORDI qui fut plein d’envie capote en main. Le becerro sauta lui aussi dans le callejon tandis que le jeune novillero brindait aux Areneros. Il dut le toréer dans les planches mais le toro s’est révélé impossible et dangereux fuyant entre les passes. Il le tua au 3ème envoi d’une entière efficace.

Pour finir, le premier s’étant avéré invalide, CLEMENT MORAS hérita du cinquième (Ganaderia SOL, propriété d’Oliver Riboulet) qui bien présenté lui aussi, allait s’avérer tout aussi compliqué. Clément n’arriva pas a s’imposer face à un adversaire qui donnait beaucoup de la tête. 2 pinchazos / descabello.

 

Anthony Pagano

 

 

 

 

RETOUR