bandeau haut
reportages 2006 2007 2008 2009 2010 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Aire sur l'Adour (26/09/2010) : El Tolosa a hombros

 

el tolosa

Photo : Pierre Charrain

Rideau sur la temporada Aturine avec une agréable journée débutée, face à une sympathique entrée, par une capéa de vaches de Michel AGRUNA pour une frêle NELLY qui s'en tirera bien face à une pitchounette et fera une vuelta
applaudie. Le « grand » CLEMENTITO sera quant à lui confronté à une demoiselle peu apte à jouer avec les étoffes et se contera d'un salut après une belle bagarre.
Agapes comme il se doit et retour aux arènes Maurice Lauche pour la non piquée de ce 26 septembre. Hélas bien trop peu de monde sur les étagères et au final un spectacle mi-figue, mi raisin qui sera sauvé par l'élève de l'école taurine d'Arles EL TOLOSA sortant par la grande porte. Deux faenas construites avec envie et une première face à un ALMA SERENA (frères BATS) faible mais aux bonnes manières. Jolie capoteo, brindis au public et faena perdant de son éclat pour cause de faiblesse du becerro. Musique, douceur et lame un peu en arrière (oreille). Sa seconde faena face à un MALABAT, petitout comme ses frères,compliqué et faible qui ne condescendra à se laisser voler une passe gauchère en fin de parcours sera volontaire (oreille).
Inédit en terre Landaise et aiguillonné par Victor Mendes, Miguel MURTINHO natif de Villafranca de Xira sortira
meurtri des arènes après avoir subit deux spectaculaires volteretas capote en main puis une ultime en portant l'estocade à son costaud de second (Bats) qui se révèlera faible et insipide. Le brindis va au public, la faena est soporifique et les lames lamentables (silence). Face à son premier (Malabat)le jeune portugais aura pourtant semblé à l'aise au cours d'une faena allurée, bien pensée mais fort mal conclue (avis). Quelque maladresse palos en mains et sortie du ruedo déçu.
Une oreille pour Alejandro RUBIO, de Nîmes celui la, après une seconde faena servie à un bon collaborateur (Bats). Très jolis gestes, musique et lame bien caida. Son faible premier (Malabat)empêchera le jeune garçon de valablement s'exprimer. Mete y saca, salut puis remise de prix en piste à tous les participants et rideau, donc, sur ces arènes des bords d'Adour.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 

 

 

RETOUR