bandeau haut
reportages 2006 2007 2008 2009 2010 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Nîmes (19/09/2010 - soir) : Heureusement Curro Diaz...

 

curro diaz

Photo : El Tico

Cette ultime corrida des Vendanges Nîmoise cru 2010 n'a pas tenu ses promesses. La confrontation entre El Juli et les gris toros de La Quinta, inédite dans notre Sud-Est, n'aura accouché que de deux faenas proprettes mais fades. Mais comme souvent en tauromachie, la bonne surprise est venue, non pas de celui que l'on n'attendait pas, mais que l'on attendait moins : Curro Diaz qui confirme en cette tarde Nîmoise les bons moments qu'il connaît avec plus de régularités ces derniers temps.

Les toros de La Quinta, bien présentés dans le type santacolomeño, sans excès de poids ni d'armures, ont suivi avec plus ou moins d'ardeur les muletas de leurs matadors, manquant en général de transmission et d'un peu de force. Supérieur le quatrième, que le travail de Curro Diaz a valorisé au point que quelques "indultos" descendent des tendidos, ainsi qu'une pétition de vuelta non suivie par le Président Laurent Burgoa.

Curro Diaz s'est déjà montré très artiste avec son premier qui manquait cruellement de transmission. Un pinchazo suivi d'une entière un peu basse l'ont peut-être privé d'un premier trophée après une pétition minoritaire. C'est avec le quatrième du lot, qui possédait plus de piquant que le torero de Linares donna la mesure de son talent, notamment sur la main gauche lors de séries très relâchées, agrémentées de remates exquis. Et comme cette fois-ci son épée ne le trahit point, il reçut fort légitimement les deux oreilles de son adversaire.

El Juli a essoré ses deux adversaires comme il en a l'habitude et surtout le pouvoir. Mais il n'y avait pas grand chose à presser et on a connu le madrilène plus engagé. Malgré tout, s'il n'avait connu un échec à la mort du premier, il aurait pu accompagner son chef de lidia en triomphe tant sa domination fut éclatante.

Matias Tejela s'est montré égal à lui même : Le torero est esthétiquement et techniquement parfait, mais il ne dégage pas beaucoup d'émotion. Et il ne fallait pas compter sur ses deux adversaires du jour pour en donner. En revanche, ses deux mises à mort ont été laborieuses, ce qui n'a pas été du goût du public Nîmois.

Laurent Deloye "El Tico"

 

Nîmes - 19 septembre 2010  - Dernière de Feria

8/10ème d'arène - Temps superbe avec un peu de Mistral.

6 toros de La Quinta , présentés dans le type Santa-Coloma, nobles, maniables mais manquant de transmission en général. 12 rencontres avec la cavalerie Philippe Heyral.

Curro Diaz : Vuelta / Deux oreilles

El Juli : Silence / Oreille après avis

Matias Tejela : Silence / Sifflets après avis



Reportage photographique : El Tico photos

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR