bandeau haut
reportages 2006 2007 2008 2009 2010 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Manduel (30) - 2 octobre 2010  : 2ème demi-finale de « Graines de Toreros » 2010

 

manduel

Photo : Anthony Pagano

C’est ce deux octobre qu’avait lieu la deuxième phase des demi-finales. Au cartel : Kiké, Maxime Curto, Alejandro Rubio et Carlos Ojeda (école taurine d’Almeria), face à 4 becerros provenant de la ganadería d’Olivier Riboulet, tous bien présentés, mais présentant des complications à des degrés différents. Entrée : quasiment plein.

KIKE, donna une faena décousue au premier, le meilleur de l’envoi, semblant dépassé par celui-ci. Son adversaire s’affaiblissant au fil des séries, il put tout de même donner une agréable série en fin de combat. Il tua après un pinchazo, un entière atraversada et un descabello. Vuelta.

Maxime CURTO, se montra élégant capote en main face au deuxième, faible et tombant à plusieurs reprises. Il servit une faena en premier lieu plutôt fade et sans relief, puis empreinte d’élégance et d’entrega en seconde partie, étalant style et personnalité. Terminant par des manoletinas à une seule main, il coucha son adversaire après un pinchazo et un ¾ de lame. Une oreille.

Alejandro RUBIO, accueillit son becerro par une larga à genoux. Alexandre eut du mal à composer avec son rival faible qui cherchait un refuge prés des planches. Faena manquant de rythme, il eut des difficultés à s’adapter a son toro mais fit preuve d’une envie de tous les instants. Une mise a mort en deux temps. Une oreille.

Carlos OJEDA, de l’école taurine d’Alméria, hérita du quatrième, le mieux présenté du lot, haut et fort de tête. Lui aussi l’accueillit par une larga à genoux. Il fit preuve de vaillance, sans pouvoir réellement s’imposer face à ce toro assez compliqué mais donna tout de même quelques muletazos de bonne facture. Une oreille.

A l’issue de la course les sélectionnés pour la finale du samedi 9 Octobre ont été désignés :

Maxime Curto.

Alejandro Rubio

Carlos Ojeda.

 

Anthony Pagano

Reportage photographique : Anthony Pagano photos

 

 

 

RETOUR