bandeau haut
reportages 2006 2007 2008 2009 2010 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Vergèze (30) : La grande journée taurine du 7 novembre

 

vergeze

Photos : Anthony Pagano

C’est ce dimnche qu’avait lieu cette journée organisée conjointement par le Centre Nîmois de Tauromachie, le club taurin Jonathan VEYRUNES et le club taurin Fiesta Brava. Au programme : en matinée la fiesta campera, et l’après-midi une novillada sans picador.

10h30 Fiesta Campera: deux novillos et un becerro de la ganadería Roland Durand.

Pour: Jonathan VEYRUNES

Et Folco JULLIEN

Le premier novillo, bien présenté reçut une légère pique, s'employant ensuite avec noblesse et fixité dans la muleta de Jonathan Veyrunes. Le nîmois sut en profiter, malgré le manque de forces de son adversaire. Mort au quatrième essai.

Elégant dès l’entame au capote, Jonathan donna une bonne faena à son deuxième qui alla à la pique une fois avec bravoure. Brave et noble, il permit à Jonathan de s'exprimer, ce dernier enchaînant bien les séries, avec temple et douceur à ce toro exigeant. Un agréable moment... Vuelta posthume pour le novillo.

Folco Jullien hérita d’un becerro qui affichait de belles disponibilités mais, Folco n’arriva pas à se hisser a la hauteur de celui-ci, se faisant accrocher a plusieurs reprises. Il ne trouva pas les bonnes distances et semblait un peu dépassé. Epée en main, il dut s’y reprendre à plusieurs reprises pour coucher son adversaire.

Les deux toreros ont effectué une vuelta finale conjointe.

 

15h30 Novillada non-piquée: quatre becerros de la ganaderia Olivier Fernay, bien présentés et donnant du jeu. Le ganadero fut invité à saluer en fin de course.

Pour: Dorian Dejean (E.T de Béziers)

Et Alberto Gila (E.T d’Alicante)

Des la sortie du premier, Dorian fut débordé par les assauts et ne s’accorda pas de suite avec le becerro qui envoyait des coups de tête. Puis s’adaptant au rythme imposé, il donna deux jolies séries droitières sur la fin du combat. 1 oreille après un avis.

Son deuxième adversaire, le plus joli du lot, s’avéra compliqué en début de faena et le jeune biterrois parut dépassé par celui-ci. Au fil des séries il parvînt à trouver la bonne distance et le rythme, et pu ainsi donner quelques détails intéressants. Il tua en plusieurs temps. Vuelta après un avis.

Le jeune Alicantino, démontra cape en main sa détermination et son envie. Il posa lui-même les banderilles. Apres une entame de faena approximative, il réussi à fixer son becerro noble et servit les plus jolis détails de l’après-midi. Il tua au 3eme envoi d’une entière. Vuelta.

Le dernier du jour, le plus fort de tête, posa quelques problèmes a Alberto qui eut du mal à l’intéresser, il tira quelques valeureuses séries. 1 Oreille.

Anthony Pagano

Reportage photographique : Anthony Pagano photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR