bandeau haut
 
 
 
 

 

 

 

LOGO

Triomphe des "Gallon" à Arzacq : Les réactions du ganadero

 

arzacq

Photo : Roland Costedoat

 

AVEC UNE SEMAINE DE RECUL TON IMPRESSION SUR LE FESTIVAL D’ARZACQ ?

Le festival restera un grand souvenir pour la famille, dommage que Jean-Pierre, les enfants et les amis qui nous aident au mas n’ont pas pu venir, mais grâce a Yves qui a mit le film sur notre site (http://www.ganaderiagallon.fr/) pour le souvenir tout le monde a pu apprécier le spectacle.

Nous passons un hiver assez difficile, il n’est pas facile de préparer les toros avec le temps qui n’est pas à notre avantage. Alors voir ces toros faire une vuelta procure beaucoup de bonheur. Maintenant il faut confirmer, ce n’est pas toujours rose comme ça l’a été dans le passé.

EN TANT QUE GANADERO, C’EST UN APRES-MIDI QUI RESTERA INOUBLIABLE ?

Je crois que c’est la fois ou les aficionados et les professionnels ont pu voir concrètement la qualité de nos toros. Au patio avec Francisco et Julien on s’est dit qu’il fallait qu’on se régale.

 Les organisateurs d’Arzacq sont très exigeants sur la présentation, ils étaient dans le type surtout les deux premiers. C’est ce que j’ai envie de produire pour que les toreros se régalent et soient a gusto.

Après j’ai pris les cahiers et depuis qu’on a les vaches de Sampedro, ca nous est arrive de sortir des bons toros. Tels que ceux de Medhi Savali à Garlin et à Mauguio, Sanchez Vara à Orthez ou encore Juan Bautista aux Saintes Maries de la Mer. A chaque spectacle nous nous sommes régalés et Arzacq restera aussi un des plus grands moments.

Ca tombe dans un hiver difficile, ou on se fait beaucoup de soucis car les toros se vendent très très mal.

DES TROIS TOROS LIDIES AVEC UN COMPORTEMENT DIFFERENT LEQUEL AS TU PREFERE ?

Le premier est sorti avec beaucoup de classe, la charge est restée très fixe. C’était un très bon toro, il manquait cependant une pointe de piquant. C’est ce style de toro que j’ai envie d’élever. Sa mère fait partie de la première tienta des "Sampedro", toréée par "Juan Bautista" elle était sortie avec beaucoup de piquant.

J’ai beaucoup aimé le 88 qui est dans le type Jandilla pour en faire un semental. Je verrai le mélange des deux, ce qui est confirmé maintenant c’est qu’on peut travailler avec notre sang. Mais il y a encore beaucoup de travail à faire au niveau du suivi sanitaire, les hivers sont durs.

FRANCISCO MARCO ET JULIEN LESCARRET SONT VENUS TE VOIR AU COURS DE LEURS VUELTAS. QUE T'ONT-ILS DIT ?

Ils m’ont dit qu’ils se sont régalés, je leur ai dit qu’ils me les ont bien mis en valeur, on sait que c’est une étape mais que ça ne se passera pas toujours comme ça.

Les organisateurs ont été supers avec eux et le public a aussi bien réagi, on s’est bien tous régalé.

PENDANT LA VUELTA DES DEUX TOROS TU AVAIS UNE LARME A L’ŒIL, UN REGRET DE NE PAS L'AVOIR RAMENE AU MAS D’ICART POUR T’EN SERVIR DE SEMENTAL ?

Pendant la faena du premier, ça m’a fait de la peine mais le public n’a pas demandé à le grâcier : Il n’a pris qu’une pique. Ca me tente qu’on puisse tienter un frère pour le garder comme semental. C’étaient des toros bien faits d’une grande famille.

JE SUPPOSE QU’IL TE RESTE DES TOROS DISPONIBLES. COMBIEN DE LOTS DE NOVILLOS ET DE TOROS SONT ENCORE A VENDRE ?

Il me reste 2 corridas de toros et plusieurs novilladas disponibles. "Juan Bautista" se propose même de tuer une de notre corrida.

PEUT-ETRE UN PETIT MOT QUE TU SOUHAITES TRANSMETTRE.

Je tiens à remercier les organisateurs d’Arzacq, tous les amis qui viennent m’aider au mas ainsi que tous les aficionados qui croient en notre aventure et bien sûr tous les organisateurs de spectacles taurins de penser à nous.

 

TOUT LE MAL QU'ON PEUT TE SOUHAITER, C'EST QUE CE FESTIVAL TE PERMETTE DE POSTULER POUR LES FERIAS QUI N'ONT PAS ENCORE BOUCLE LEURS CARTELS. JE TE SOUHAITE UNE TEMPORADA 2010 REMPLIE DE BONHEURS AUSSI INTENSES QUE CELUI DE CE 28 FEVRIER.

Propos Recueillis par Roland Costedoat, pour Corridafrance  

Reportage photographique : Roland Costedoat photos

 

 

 

 

RETOUR

 

occterra