bandeau haut
 
 
 
 

 

observatoire

 

LOGO

 

casanueva

Photos : Nicolas Delgado

Du côté de Monsoué (40), la ganaderia « Casanueva » créée il y a maintenant près de quatre ans continue, contre vents et marées, sa croissance. Et lorsqu'on parle de « vents et marées », ce n'est pas qu'au figuré dans le cas de Guillaume Bats et de son père, qui ont en effet payé un lourd tribut à la tempête qui a sévi dans le sud-ouest en 2009.

Actuellement, quarante vaches de ventre et 3 sementales constituent le cheptel, ce qui représente quatre vingt cinq têtes sur le campo. La procedencia est toujours d' "Hermanos Sampedro", par Gallon. La première des priorités est donc d'acquérir de nouvelles terres, avant d'envisager de s'agrandir.

2010 verra la présentation de six novillos porteurs de la devise verte et violet en sans picadors. Ils sont d'ailleurs déjà pratiquement tous réservés. « Nous pouvons nous permettre de proposer des novillos très bien présentés. Nous jouons dans notre catégorie et personne ne pourra s'en plaindre à ce niveau. » Prévient le ganadero. « Mais je serais plus tranquille lorsque mes toros seront sortis et qu'on aura pu juger sur pièce de la qualité du travail accompli. Nous partons sur de bonnes bases, mais dans ce métier, on n'est jamais sur de rien ». Le premier d'entre eux sortira d'ailleurs très prochainement, puisque ce sera à l'occasion du Festival d'Arzacq, le 28 février prochain.

En tous cas, Guillaume qui nous confiait il y a quelques mois que « El Cid » ; « Juan Bautista » et Joselito Adame constituaient le cartel idéal pour mettre ses toros en valeur peut se prévaloir d'avoir mis un pied dans son rêve, puisque c'est le Maestro Arlésien qui est venu en personne tienter l'un des sementales maison dans les petites arènes du village.

Mais le chemin est long jusqu'à la corrida de toros, et en bons Gascons qui se respectent, chez les Bats, on ne cherche pas à brûler les étapes...

Laurent Deloye "El Tico"

Reportage photographique : Nicolas Delgado photos

 

 

RETOUR

 

occterra