bandeau haut
 
 
 
 

 

observatoire

 

LOGO

Intermède studieux pour "Juan Bautista"

 

juan bautista

Photo : El Tico

Passés les traditionnels échanges de voeux, le ton était rapidement donné par Jacques Monnier, venu officier de picador aux côtés de son ancien matador dans la placita mise à disposition par Bruno Blohorn : "Cette année, l'hiver est passé très vite..." Un peu optimiste, certainement, mais il est vrai que ce tentadero avait des airs de rentrée des classes. La neige et le froid de ces derniers jours avaient laissé place à un ciel plombé, mais sec. Le Mistral laissait toutefois augurer de journées rigoureuses avant l'arrivée définitive du printemps.

Pour "Juan Bautista", il s'agissait juste d'un intermède de trois jours entre deux périodes de travail intensif en Espagne... Il en a profité pour tienter trois vaches maisons, solides et enracées, qui lui ont autorisé, ainsi qu'au fidèle Christian Romero, un entraînement de tout premier plan. En ce début d'année, le Maestro Arlésien a pu passer du temps à Séville avec ses nouveaux apoderados. "J'ai eu un bon contact avec eux. Nous avons beaucoup parlé et ils partent avec beaucoup d'ilusión à mes côtés", nous a-t'il confié.

"C'est un changement de stratégie. Et ma temporada est beaucoup plus avancée à ce moment de l'année qu'en 2009." Pour le camarguais, le début de saison passera par le Mexique, où trois contrats l'attendent, avant des débuts sur le sol européen prévus pour le mois de mars.

Les gestes travaillés devant les becerras ne trompent pas : "Juan Bautista" ajoutera quelques nouveautés à son répertoire cette année. Et au moment du débriefing, chez le célèbre "Néné" du "Mazet du Vaccarès", son regard en disait long sur sa détermination à entâmer de la meilleure des façons cette nouvelle saison, la onzième de sa carrière de Matador de Toros.

Reportage photographique : "El Tico" photo

 

 

 

RETOUR

 

occterra