bandeau haut
 
 
 
 

 

 

 

LOGO
Ganaderia Luc et Marc Jalabert : Du nouveau à la Chassagne

 

jalabert

Photo : El Tico

La Ganaderia Luc et Marc Jalabert a été créé en 1980. D'origine Marques de Domecq par Jose Ortega Sanchez, l'élevage dispose de terres situées autour du Mas de La Chassagne et au Laget. Cette dernière propriété donnera d'ailleurs son nom au deuxième fer de la maison, également géré par les deux frères Jalabert, dont les origines comportent une pointe de Pinto Barreiro en voie d'élimination par le Domecq. La ganaderia a également reçu un apport de vaches et d'étalons d'Aldanueva, acquis par le matador Arlésien Jean-Baptiste Jalabert Juan Bautista. Les produits de cette origine sont reconnaissables au marquage sur la cuisse, qui est inversé par rapport à celui des frères Jalabert, mais sous les mêmes fers.

Dernièrement, c'est une grande partie du troupeau de « La Gloria » qui est venue agrandir le cheptel. Deux origines sous cette appellation, propriété de José Chaffik : La première d'encaste Parladé via Jandilla et Daniel Ruiz et la deuxième de Domecq par Ibarra.

Pour cette opération, les frères Jalabert se sont associés avec Patrick Laugier. Si le lot de vaches a d'ores et déjà été partagé (65 vaches restent à la Chassagne), ce sera le cas avec les sementales (6 en tout) dans les semaines qui viennent. « C'est sur ce sang que nous allons maintenant travailler » précise Jean-Baptiste. « Les sementales ont presque tous été tientés par le Juli, et ils sont été excellents. Ce qui ne nous empêchera pas de conserver une cinquantaine de vaches de notre ancienne origine, car nous avons régulièrement de bons résultats avec ces produits. Certaines vaches de « La Gloria » sont rentrées pleines et d'autres avec leur veau. C'est la raison pour laquelle les anoubles et les doublens que nous avons vu chez moi, d'origine « La Gloria » sont soit marqués sous ce fer, soit marqués du notre quand ils sont nés chez nous. » Dorénavant, les produits de l'ancienne origine seront marqués du fer du Laget. La descendance « La Gloria » sera elle marquée du fer de Luc et Marc Jalabert.

Cette année, six becerros ont déjà été combattus sans mise à mort pour les classes pratiques des « Masters » de Nîmes. Une novillada piquée sortira fin juin pour la Feria de Rieumes, et un toro défendra les couleurs de la devise pour la corrida concours française de Vic Fezensac, en août. Mais d'autres courses sont encore en pourparlers et on pourrait bien voir une nouvelle non-piquée ; deux corridas équestres et un festival lidiés sous le fer maison d'ici à la fin de la temporada.

Laurent Deloye "El Tico"

 

Reportage photographique : El Tico photos

 

 

RETOUR

 

occterra