bandeau haut
 
 
 
 

 

 

 

LOGO

Arles - Feria de Pâques

2 avril 2010 - soir

 

el juli

Photo : Daniel Chicot

L'Arlésien Marco Leal est donc devenu matador de toros ce vendredi 2 avril 2010, à 17 heures 47, des mains d'"El Juli" et en présence de Sebastian Castella. L'histoire retiendra que le toro d'alternative, "Exiliado", portait le numéro 43 et pesait 520 kgs. Et elle ne retiendra pas grand chose de plus, tant cette corrida annoncée de "Garcigrande", mais affichée Domingo Hernandez fut bien loin du niveau auquel on pouvait l'attendre. Seul "El Juli" a tiré son épingle du jeu, mais il doit encore se demander comment il a pu repartir avec trois oreilles en poche à l'issue d'un spectacle aussi terne...

Le premier toro adulte de la carrière de Marco Leal était plutôt bon, mais très faible. Et il aurait fallu la douceur d'un Ponce pour lui autoriser plus de deux passes par séries. Malgré tous ses efforts, l'Arlésien ne put faire monter l'émotion et la mort se révéla de plus un peu longuette. Le dernier de l'envoi était tardo et là aussi, Marco Leal butta sur son mauvais caractère au moment de passer la vitesse supérieure, avant de connaître plusieurs échecs aux aciers.

"El Juli" est dans son jardin en Arles. Il a ajouté un nouveau triomphe à son palmares en terres Camarguaises, en dominant la tarde de la tête et des épaules. Il brinda son premier au public, avant de lui construire une faena technique et puissante, conclue d'un grand coup d'épée. Mais c'est avec le second qu'il fut le plus impressionnant. Car le toro, qui s'était révélé intéressant sur deux piques poussées, perdit la moitié d'un sabot en tout début de faena. Le public, lassé par un début de course aussi décevant en terme de ganado, lui demanda d'abréger. Mais le madrilène ne l'entendit pas de cette oreille et, à force de dominio et de science torera, parvint à faire oublier l'incident du début de faena au public, ... mais aussi au toro.

Sebastian Castella ne fut guère aidé par le sorteo. Ses deux adversaires se révélèrent compliqués, et ne lui proposèrent que peu d'option. Toutefois, le biterrois ne semblait pas dans un très bon jour. Il se montra même quelquefois agacé lors de son deuxième combat, livré face à un adversaire tardo, auquel il ne sut trouver aucune solution. Il y aura sans nul doute des jours meilleurs pour lui...

Arles - 2 avril 2010 / 17:30

Beau temps avec légère brise

8/10 d'arène

6 Toros de "Garcigrande" ( Domingo Hernandez) dans le type, correctement présentés, donnant un jeu limité.

Marco Léal (qui prenait son alternative) : Salut / Silence

"El Juli" : Deux oreilles / Oreille.

Sébastian Castella : Applaudissements après avis / Salut après avis

 

Laurent Deloye "El Tico"

 

Reportage photographique : El Tico photos

 

RETOUR

 

occterra