bandeau haut
 
 
 
 

 

 

 

LOGO

Arles - Feria de Pâques

2 avril 2010 - matin

 

arles

Photo : El Tico

Les novillos de "Piedras Rojas " ont été les vedettes de cette novillada sans picador d'ouverture de la Feria de Pâques 2010. Sérieux, bien présentés, ils sont sortis avec beaucoup de moteur et ont posé pas mal de problèmes à leurs jeunes opposants, alors qu'ils ne demandaient qu'à être toréés... Dommage que ces jeunes apprentis oublient parfois les fondamentaux pour se lancer d'emblée dans une recherche du beau et du spectaculaire. Avec un peu plus de dominio, un ou deux des exemplaires présentés ce matin valaient un tour de piste posthume...

Après une belle entame au capote, suivie au quite par Mateo Julian, Véronica Rodriguez commença sa faena au centre, faisant preuve à l'occasion d'une belle aguante. Comme son novillo répêtait beaucoup et se montrait délicat à droite, elle construisit intelligemment une faena essentiellement gauchère, avec des passages très esthétiques. Il ne lui manqua qu'un peu d'allonge et une belle épée pour couper le premier trophée de la Feria.

Mateo Julian semble avoir bien travaillé avec Gilles Raoux cet hiver. Un peu électrique en début de faena, il trouva ensuite la bonne distance du novillo et distilla les plus esthétiques muletazos de la matinée, supérieurs à la naturelle. Un peu de précipitation au moment de la mise en suerte a matar d'un novillo qui ne voulait pas se fixer a occasionné un premier pinchazo largement évitable. Une erreur de jeunesse... Un bon coup d'épée libère la première oreille de la matinée.

Borja Jimenez a accueilli son adversaire au capote genoux en terre, avant d'effectuer un bon début de faena droitier. Les choses se compliquèrent au moment de changer de main, et l'intensité baissa malgré un beau toreo de ceinture, sur quelques muletazos isolés. Dommage, car le novillo ne voyait que la muleta. Malgré tout, après un pinchazo et une entière basse, le Président accordait une oreille du courage et de la volonté.

Jose Mari effectua une entame au capote très "amexicana". Son début de faena fut un peu chahuté, mais l'aztèque ne baissa pas les bras et, bien au contraire, trouva la solution en fin de faena en baissant la main avec fermeté, le toro répondant alors à tous ces cites. Accroché violemment à deux reprises, le mexicain revint au combat avec détermination et emporta ainsi l'adhésion du public. .

"El Tolosa" donna ses premiers lances de capote de rodillas. Son novillo avait également beaucoup de moteur, et fallait lui faire les choses bien pour ne pas se faire rapidement déborder. Ce que fit l'arlésien avec plus ou moins de bonheur, car malgré de bonnes dispositions techniques, il resta en dessous du novillo et un peu froid, peut-être un peu tendu devant son public. Une entière dans le flanc et une autre un poil basse ne devaient pas l'empêcher d'arracher un pavillon.

"Morales Balti" alla attendre son adversaire à genoux devant le toril, affichant clairement sa motivation. Malgré-ce, il sembla par instant un peu emprunté, face à un novillo un peu plus compliqué que les autres pour le jeune débutant qu'il est, et qui le mit constamment à l'épreuve. L'arlésien tira toutefois son épingle du jeu, et ne dut qu'à une succession de descabellos malheureux après une entière spectaculaire d'engagement, mais tendida, de ne pas lui aussi repartir avec une oreille dans son escarcelle.

Arles - 2 avril 2010 / 11:00

Beau temps

1/3 d'arène

6 Novillos de "Piedras Rojas" bien présentés, mobiles et donnant du jeu pour

Veronica Rodriguez : Vuelta après pinchazo et 1/2

Mateo Julian : Oreille après pinchazo et entière.

Borja Jimenez : Oreille après pinchazo et entière basse.

Jose Mari : Oreille après 9/10 lame en place

"El Tolosa" : Oreille après 2 épées basses et avis.

Morales Balti : Vuelta après entière et multiples descabellos.

Laurent Deloye "El Tico"

 

Reportage photographique : El Tico photos

 

RETOUR

 

occterra