bandeau haut
 
 
 
 

 

observatoire

 

LOGO
Dax (15/08/2010) : Sergio Aguilar, forte personnalité

 

aguilar

Photo : Nadege Vidal

Dax, dimanche. Plein. 5 toros du Comte de Mayalde et un de Bañuelos, deuxième bis.

Rafaelillo vermillon et or : silence et salut après 2 avis.

Sergio Aguilar outre-mer et or : une oreille et salut après un avis.

Mehdi Savalli bleu roi et or : silence et silence.

Bien carrossés et armés pointus, les toros De Mayalde avaient de l’allure et furent applaudis à leurs sorties. Hélas, ils n’ont pas tenu leurs promesses, mis à part le quatrième vibrant dans ses attaques. Le Comte eut la malchance de voir le second changé par un Bañuelos maniable. L’ensemble n’eut pas l’étincelle espérée.

Rafaelillo, habitué des rugueuses oppositions ne put s’exprimer face cette tiède opposition. Ses qualités de belluaire, n’étaient pas adaptées à son second opposant, meilleur du lot. Souvent, hors des cornes, il eut des séries accrochées et trop rapides ; il entendit deux avis dus à sa maladresse au descabello.

Sergio Aguilar a une forte personnalité : une tauromachie qui repose sur la verticalité et le hiératisme. Il ne laisse pas indifférent et devant le Bañulos, il démontra ses capacités, se plaçant bien dans le berceau. Une entière basse et une oreille. Elégant à la cape, il débuta le second, impassible par le haut. La démonstration dura et il entendit un avis muleta en main. Après une nouvelle épée basse, il obtint un succès d’estime.

Rien ne sert de tirer sur les ambulances mais Mehdi n’était pas dans son assiette. Il avait laissé son charisme dans sa chambre d’hôtel et sembla perdu du début jusqu’à la fin. A son crédit tout de même deux bons tiers de banderilles conclus par des paires al violin acclamées.



Pierre Vidal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR

 

 

occterra