bandeau haut
 
 
 
 

 

observatoire

 

LOGO
Dax (13/08/2010) : Fin de race...

 

morante

Photos : Nadège Vidal

Dax, vendredi, 6 toros de D.Ruiz. Plein.

Enrique Ponce en marine et or : silence et silence.

Morante de la Puebla en émeraude et or : sifflets et silence.

Daniel Luque en opale et or : salut et silence.

Grosse déception pour cette première corrida dacquoise : la responsabilité sur les Daniel Ruiz, bien présentés mais qui ont manqué de race. A la pique, ils ne sont guère employés, se réservant sous la muleta ; violents et parfois porteurs de ce danger sourd qui ne donne guère d’émotions qu’aux maestros eux-mêmes. Nous étions un vendredi 13 et c’était la journée des gauchers…

Programme minimum pour Enrique Ponce qui a perdu cette capacité de transformer le plomb en or. En grand professionnel il a vite vu que de cette matière première, il y avait bien peu à tirer. Il tua de deux épées de gendarme.

Morante de la Puebla : 1’45’’ la première faena, on peut difficilement faire plus court… un tiers de lame et grosse bronca. A son second passage les inconditionnels diront qu’il eut des détails : une véronique et trois muletazos de belle facture.

Daniel Luque qui représentait la jeune garde, a fait l’effort sans succès probant lui non plus. On mettra à son crédit deux quites par « delantales » à son premier passage, puis par chicuelinas. Nettement au-dessus de ses deux adversaires qu’il attendit immobile, pieds joints, il tenta de construire deux travaux dont on retiendra des détails élégants : un changement de mains par ci, une trinchera par là ; rien de cohérent réellement. Il tua le 6ème d’une épée dans les côtes.

La corrida avait été ouverte par le déploiement en piste d’une superbe banderole : « Dax ville de culture taurine ». Ce fut le meilleur moment !

Pierre Vidal

 

 

 

 

 

RETOUR

 

 

occterra