bandeau haut
 
 
 
 

 

observatoire

 

LOGO
Villeneuve-de-Marsan (03/08/2010) : Puerta Grande pour Thomas et Mathieu

 

villeneuve

Photo : Pierre Vidal

Mardi, Villeneuve-de-Marsan. Plein.

6 novillos de Martinez Gallardo, correctement présentés, en pointe, maniables. Mention au cinquième le plus complet.

Jimenez Fortes en rose et or soutaché de noir : salut et une oreille.

Thomas Dufau en lilas et or : une oreille et deux oreilles

Mathieu Guillon en marine et or : une oreille et une oreille.

Thomas Dufau et Mathieu Guillon sont sortis en triomphe.

Encore une bonne novillada ; c’est la quatrième consécutive après Riscle et les deux d’Hagetmau ; une de ces après-midis qui font aficion. Thomas Dufau jouait à domicile puisqu’il est natif du Frêche à quelques kilomètres de Villeneuve. Après une entrée prudente face au premier qu’il tua d’une entière, il se lâcha complètement face au meilleur de l’envoi, le cinquième. Il l’accueillit par des changées au centre qui donnèrent le ton d’une faena bien construite, centrée, données dans un bon rythme sur les deux bords. Une entière à nouveau et deux oreilles logiques.

Mathieu Guillon ne voulait pas être en reste. Il s’exprima dans son registre avec de bons moments à la cape qu’il manie avec classe et réalisant deux bons tiers de banderilles où il s’exposa avec sincérité. Moins bien servi que son camarade, il réalisa deux travaux posés sans scories ni démagogie. Il porta deux estocades parfaites en décomposant les temps qui lui permirent de sortir en triomphe.

Jimenez Fortes qui ouvrait le bal, desservi par sa grande taille eut des détails de classe à la muleta. A son second faible qui partit aux planches, il montra qu’il avait de l’aguante, réalisant une faena où il s’exposa. Lui aussi tua bien et hérita d’un trophée. Six toros, six estocades le fait est suffisamment rare en novillada pour être souligné.

Les deux landais sont sortis en triomphe dans une ambiance de fête.

Pierre Vidal

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR

 

 

occterra