bandeau haut
 
 
 
 

 

observatoire

 

LOGO
Hagetmau (02/08/2010) : A hombros le Mathieu !

 

mathieu guillon

Photo : Pierre Charrain

Ce lundi 2 août Hagetmau a vécu une intéressante tarde de toros de par les comportements des novillos de MIURA, assez disparates de trapio, aux caractères bien trempés et somme presque tous toréables qui vaudront un salut final du mayoral.

Encore un peu « vert » GOMEZ DEL PILAR (prune et or – silence après avis et silence) se montrera assez timide face à son premier adversaire, léger mais coriace. Sans brindis, la faena restera problématique malgré un bon vouloir certain. Voltereta mais le jeune torero reste devant avec pundonor ! Insiste sur la gauche et nouvelle voltereta. Quelque problème pour porter l'estocade avant une lame bien basse. Encore timide au capote face à son second, très typé, qui ira prendre un puyazo sans éclat. Face au peu évident novillo Gomez ne trouvera pas trop le sitio idéal avant une nouvelle mort assez laborieuse.
Encore auréolé de son récent succès Risclois, Esau FERNANDEZ (blanc cassé et or – oreille et vuelta d'autorité) accueillera par une larga son premier et débutera sa faena par des cambiadas au centre. Le novillo est d'une noblesse quasi idéale et la musique joue pour une faena paraissant quelque peu terne. L'entière est par contre quasi parfaite avant l'agonie du novillo fortement applaudie valant une oreille accordée par le Président Carrere qui aurait pu être double. Brindée à Oscar Chopera sa seconde faena sera volontaire face encore à un noble adversaire moins clair à gauche. Jolie reprise à droite et nouveau manque de chance épée en main.

Les belles surprises de cette après-midi furent les partitions jouées par un Mathieu GUILLON (bleu pétrole et or – oreille et oreille) notamment celle jouée face à son second et bel adversaire. Du beau, du bon Guillon très en forme au cours d'une faena brindée à Louis Ansolabehere, champion de France des sauteurs en course landaise.

     Le novillo, charpenté, ira secouer fortement « Pellon » super cheval de la cuadra Bonijol avant d'être entrepris gaillardement au cours de séries allurées enjolivées de quelques détails bienvenus. Hélas « Estanquero » baissera de ton enlevant un peu de brio en fin de parcours. ¾ de lame, mort sin puntilla, et oreille méritée pour l'élève de « Adour AFicion ». Son premier sera accueilli avec envie et variété au capote avant de fuser sur Olivier Riboulet et sortir seul. Palos du Montois allègres et musique pour de splendides séries brindées au public qui garnissait plus de trois quarts d'arènes et belle lame en se jetant comme un mort de faim.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR

 

 

occterra