reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (16/09/2012 - tarde) : Sebastián Castella par la Porte des Consuls

 

nimes

Photo : Daniel Chicot

A l'heure du paseo de cette dernière corrida de la temporada Nîmoise, les gradins étaient à nouveau bondés et le sourire était de rigueur sur toutes les lèvres après la matinée historique que nous venions de vivre. Mais qu'il allait être difficile de combler "l'après".

Et cette impression allait se révéler la bonne durant une bonne partie de la course. Les toros de Daniel Ruiz sortaient âpres, exigeants et tout semblait laborieux et compliqué après la simplicité et le dépouillement du matin.

Mais El Juli et Sebastián Castella, s'ils jouent dans une catégorie plus "Terrienne" que Jose Tomas, n'en sont pas moins tous deux des máximas  figuras del toreo. Et les deux derniers toros de la feria allaient leur permettre de confirmer ce statut, le madrilène rendant à la raison le cinquième, véritable démon qu'il tua malheureusement hors des canons ; le biterrois s'imposant face au sixième dans un registre qu'il affectionne particulièrement.

Laurent Deloye ElTico

La chronique d'Anthony Pagano :

El Juli trouva vite la mesure de son premier opposant et s'entendit rapidement avec lui. Dès le début de la faena il donna de bons derechazos, templés et longs en liant les passes et enchainant les séries. Toro plus âpre sur la corne gauche, le madrilène reprit la droite mais le toro perdit de plus en plus de forces et arriva éteint en fin de parcours. Il termina par manoletinas et tua d'une entière trasera. Face au troisième de l'envoi, Julian ne put construire de faena avec ce toro dépourvu de force. Il tenta par tous les moyens de tirer quelque chose de l'animal mais en vain. Il tua le bicho d'un Julipié en place et fut applaudi. Il réalisa un très bon quite par Lopecinas au cinquième, avant de montrer muleta en mains, technique, courage et aguante. El Juli domina son adversaire mais celui ci manqua de force et empêcha le maestro de donner à son trasteo l'issue souhaitée. Il coupa une oreille après une demie lame tombée et descabello.

Sébastien Castella s'illustra à la cape avec le second de la tarde notamment dans un beau quite par tafalleras. Sébastien dédia son toro au public et debuta par cambios et statuaires au centre de la piste. Il sut profiter de la bonne corne droite du Daniel Ruiz pour donner de bonnes séries, le toro répétant avec noblesse et envie. Il termina la faena entre les cornes et tua d'un 2/3 de lame trasera. Une oreille. Lors de son second combat, le Biterrois malgré volonté et technique, ne trouva pas d'options face à son adversaire exigeant et dépourvu de charge. La faena dura et le public sembla s'impatienter. Il coucha son opposant d'une entière trasera. Silence. Face au sixième, le Français débuta la faena par statuaires. Le toro montra d'entrée des signes de faiblesse. Sébastien réussit à faire oublier cela et sur les divines notes du pasodoble "La Concha Flamenca", il parvint à donner une très bonne faena. Il put totalement s'exprimer et montrer une tauromachie courageuse et technique. Il coupa deux oreilles après une lame entière trasera.



Fiche technique :

Six toros de la ganaderia "Daniel Ruiz" bien présentés et armés bien que sans excès de poids. Aucun ne montra de bravoure sous le fer, certains manquant de forces.


Dimanche 16 Septembre. Tarde.
Entrée : Plein.
Temps : Beau.
Durée de la course : 2h30.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 12.
Poids des toros : 524 - 532 - 522 - 523 - 535 et 549 kgs.

A noter :
- Les deux toreros saluèrent sous l'ovation après le paseo.
- Sébastien Castella est sorti en triomphe par la porte des Consuls.



Julian Lopez "El Juli" (Rouge et or) : 1 oreille après 1 avis / Applaudissements / 1 oreille après 1 avis.
Sébastien Castella (Noir et or) :1 oreille après 1 avis / Silence / 2 oreilles.

 

Reportage photographique : Laurent Deloye ElTico photos


 

 

 

 

retour