reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (15/09/2012 - tarde) : Jose Mari Manzanares sur le fil...

 

nimes

Photo : ElTico

Corrida de expectación corrida de decepción... Tel pourrait être le raccourci de cette après-midi Nîmoise tant les attentes étaient grandes avant ce mano a mano Morante / Manzanares, deux fortes personnalités dont le toreo est centré sur l'esthétisme. Le Mistral s'était enfin calmé, ne délivrant que quelques rares rafales et les arènes étaient pleines à craquer.

C'était sans compter sur les toros de Victoriano del Rio, dans l'ensemble bien présentés, qui sont finalement sortis dans le son du moment, compliqués en général et sans grande transmission à l'exception de l'encasté sixième et dans une moindre mesure, du brave quatrième.

C'en était trop pour un Morante de la Puebla qui, ayant touché le lot de moins d'options, a rapidement été pris en grippe par l'assistance car n'insistant pas outre mesure après s'être convaincu de ne pouvoir distiller son Art. Ce qui n'a visiblement pas été apprécié... Il écourta donc chacun de ses combats, non sans quelques gestes de grande classe déclenchant les "Olés" d'un public prêt à vibrer mais qui dut rapidement déchanter.

Jose Mari Manzanares aurait du repartir avec trois oreilles en poche, mais il a failli à l'épée lors de ses trois combats tentant au passage trois recibirs hasardeux. C'est même à se demander si l'Alicantin a recouvré l'usage parfait de son poignet droit. Sa dernière épée était si basse qu'il l'a ôtée dans le même mouvement. Elle a malheureusement été efficace. Et si l'oreille concédée par le Président Laurent Burgoa après une pétition majoritaire aurait pu être admise "pour l'ensemble de son oeuvre", Jose Mari Manzanares l'abandonna très vite à un de ses subalternes face aux protestations d'une partie du conclave.

Laurent Deloye ElTico

Samedi 15 Septembre. Tarde.

Entrée : Plein

Temps : Soleil avec vent discret

Durée de la course : 2h15.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 12.

Poids des toros : 531 ; 556 ; 533 ; 552 ; 481 et 495 kgs.

Six toros de Victoriano del Rio (3ème Toros de Cortes) correctement présentés, donnant du jeu mais sans transmission en général à l'exception de l'encasté sixième et dans une moindre mesure, du brave quatrième.

Morante de la Puebla : Sifflets ; Sifflets ; Bronca

Jose Mari Manzanares : Salut au tiers après avis / Salut au tiers / Oreille après avis

 

Reportage photographique : Laurent Deloye ElTico photos


 

 

 

 

retour