reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (13/09/2012) : La seule vuelta pour Juan Leal

 

nimes

Photo : ElTico

Les trois coups de cette Feria des Vendanges 2012 évènementielle ont été donnés... Avec malheureusement un invité omniprésent dont on se serait bien passé : Le Mistral.

Et comme en plus le lot de novillos de Fuente Ymbro n'a pas fourni le jeu espéré, la soirée a du sembler bien longue à certains spectateurs transis de froid.

Il restera donc de cette première journée du cycle la maîtrise technique d'un Fernando Adrian qui devait initialement franchir le rubicon lors de cette feria ; le courage inouï, parfois inconscient de Juan Leal qui aura vraiment tout tenté pour faire basculer la décision à son avantage ; quelques belles manières de Roman, malheureusement blessé par son premier... Et beaucoup de maladresse à l'épée pour tous.

Demain commence le cycle des mano a mano avant le solo de dimanche, pour lequel courent les rumeurs les plus folles concernant les prix pratiqués par certains à la revente... Il paraît même que le Mistral s'arrêterait de souffler...

Laurent Deloye ElTico

La chronique d'Anthony Pagano :

Fernando Adrian accueillit le premier par largas de rodillas et entama la faena brindée au public par une série de statuaires. Le novillo fut noble mais manqua de transmission dans la charge; Fernando eut du mal à lier les muletazos mais montra toutefois courage et technique. Il termina son trasteo par bernadinas et tua d'une lame en place. Silence. Face au quatrième "Fuente Ymbro" de la tarde, le Madrilène ne parvint pas à connecter avec le public malgré plusieurs tentatives pour tenter de construire une faena. Silence après une entière trasera. Avec le sixième, qui reçut une très bonne première pique poussant avec force et bravoure, Fernando se retrouva rapidement débordé, ne pouvant canaliser son adversaire qui paraissait pourtant détenir de bonnes qualités.

Juan Leal fit preuve de beaucoup d'aguante face au second de l'après midi. Il montra un courage à toute épreuve, se faisant bousculer à plusieurs reprises mais sans jamais perdre du terrain sur son opposant. Il ne put construire de faena, mais sans un échec avec l'épée, il aurait certainement coupé une oreille. Il ne put rien faire face au cinquième, très gêné par le vent, comme ses compagnons de cartel. Il fit tout son possible pour tenter de tirer quelque chose de son adversaire mais en vain. Comme lors de son premier combat il montra aussi une vaillance de tout les instants, ne reculant jamais devant le novillo.

Roman s'illustra d'abord au capote avant d'entamer sa faena par doblones et de bonnes séries sur la corne droite. Il fixa rapidement son novillo et put donner de bons passages malgré les difficultés posées par ce bicho compliqué et donnant de violents coups de tête dans l'étoffe du Valencian. Roman se fit avertir à plusieurs reprises au cours de la faena au cours de laquelle il montra courage et détermination. La mort en plusieurs temps le priva de trophée. Il ne revint pas pour lidier le sixième, blessé au pied par le troisième.

Fiche technique :

Six novillos de la ganaderia "Fuente Ymbro" corrects de présentation et d'armures. Tous mobiles mais exigeants voire compliqués. Seul le dernier fut brave sous le fer.

Jeudi 13 Septembre. Tarde.

Entrée : 1/3.

Temps : Soleil avec vent puis fraicheur en milieu de course.

Durée de la course : 2h30.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 13.

Poids des toros : 456 - 449 - 452 - 470 - 486 et 470 kgs.

Fernando Adrian (Turquoise et or) : Silence après 1 avis / Silence / Silence.

Juan Leal (Violet et or) : Vuelta al ruedo / Silence.

Roman Collado "Roman" (Bleu et or) : Silence après 2 avis / (Blessure).

 

Reportage photographique : Laurent Deloye ElTico photos


 

 

 

 

retour