reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Bayonne (01/09/2012) : Adieu Julien !

 

bayonne

Photo : Pierre Charrain

Bien belle émotion que celle suscitée par l'ultime « vuelta a hombros » de Julien Lescarret emporté sur les épaules de ses admirateurs, nombreux admirateurs, au sortir de cette première corrida de la Feria de l'Atlantique 2012.

Au menu un lot de six toros des héritiers de Don Jose CEBADA GAGO fort bien présenté, de trapio abordable et aux armures astifinas. Pelages variés et comportements très intéressants pour cinq d'entre eux hormis le sixième plus costaud et plus complexe.

Trois gros quarts d'arènes pour saluer unanimement Julien LESCARRET (fushia et or – salut et salut) avec remise de béret basque et de planche à voile en souvenir. Son premier, fin cardeno claro, sera bien reçu au capote et prendra deux forts puyazos bravement. Bien la brega de Rachid et de Cañada aux palos. Brindis à son cher public et musique pour une faena servie gentiment à un excellent toro allant des deux côtés. Entière et dépouille fortement applaudie. Discrète réception de son second au capote et brindis à Olivier Baratchart mais « Aluito », plus retors, refuse un peu de collaborer au même niveau que ses frères empêchant ainsi Julien de triompher pleinement pour sa dernière apparition dans le sud-est.

Semblant encore se ressentir moralement de ses trois derniers accidents, Javier CASTANO (bleu marine et or – salut et vuelta après avis) restera un peu en deçà de son excellent premier adversaire dont la faena sera brindée à Julien. Tentative avortée côté gauche avant entière efficace. Montera en tête le maestro ne brindera pas sa seconde faena servie à un nouveau gaucher extra. Assez peu d'engagement et un peu de déception sur les étagères.

Inédit pour beaucoup le jeune Mexicain Arturo SALDIVAR (ciel et or – oreille et silence) coupera le seul appendice du jour après une interessante faena distillée joliment à un idéal premier joli petit modèle. Le brindis va à Sergio Flores qui sera adoubé demain ici même puis, le jeunot prend peu à peu confiance et la faena va a mas. Musique pour un poignet gauche suave, belle lame en place, longue agonie de « Cencerrillo » qui sera honoré d'une vuelta al ruedo posthume et petite bronca au palco pour avoir refusé la deuxième oreille. Encore un beau capoteo pour accueillir son second qui se révélera plus complexe ne répétant pas vraiment la faena versera dans l'insipide malgré de bien jolis gestes.

A noter de forts bons tercios de piques et rideau sur ces adieux du local qui restera le véritable triomphateur de ce 1er septembre.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 


 

 

 

 

retour