reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7
pub

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Saint-Etienne du Grès (13) : Festival triomphal en hommage au maestro El Fundi

 

st etienne

Photos : Julie Zaoui

C'est avec beaucoup de respect et d'émotion, que l'école taurine d'Arles et les aficionados du Sud-Est de la France recevaient aujourd'hui un grand maestro, récemment retiré des arènes, El Fundi. Et c'est d'ailleurs un honneur pour les présents que d'avoir passé cette journée en compagnie du matador de toros de Fuenlabrada à St Etienne du Gres. L'école taurine d'Arles et Vivi Cau, ont d'ailleurs tenus à lui remettre quelques cadeaux, une fois le paseo terminé, et le maestro n'est pas non plus venu les mains vides puisqu'il a offert trois muletas aux jeunes élèves de l'école taurine. El Lobo a lui aussi été récompensé en honneur à ses 20 ans de carrière.

Le premier novillo de La Palmosilla pouvait alors sortir du toril. Et il fit impression. Colorado bonito mais sérieux, se défendant sur la corne droite alors que le Fundi le recevait par de bonnes véroniques. Après une bonne pique, le novillo continue de se retourner court dans le capote. Au second tercio, le maestro sera obligé de l'attaquer, sur la courte distance, pour laisser trois poder à poder de bonne facture. Après un brindis à Auguste Losada, Paquito Leal, Cedric Peckito et Vivi, la faena a été toute une démonstration de lidia, de domination et de tauromachie. Ayant mis la main sur le toro d'entrée de faena, ce dernier n'eut d'autre choix que de se rendre à la muleta del Fundi, avant de, petit à petit, refuser le combat, démontrant un manque de race évident. Cela ne découragea pas la star du jour, qui se mit dans les cornes prés des planches. Il coupera deux oreilles aprés une entière.

Le premier matador de toros de l'école taurine d'Arles, El Lobo, n'a pas souvent l'occasion de toréer. Et cela ne s'est pas noté. Auteur de la meilleur prestation du jour, El Lobo est sorti du burladero très décidé, donnant des véroniques autoritaires. Après deux piques, les banderilleros Merenciano et Marco Antonio Romero se sont distingués lors du second tiers avant que Charly ne dédie son adversaire à Hubert et Françoise Yonnet présents dans l'assistance. Dés le début de faena, le cornu se révéla très noble, avec beaucoup de rythme, ce qui le rendait exigeant. Mais El Lobo n'a jamais été débordé, bien au contraire, il a maitrisé de bout en bout sa faena, donnant des series dignes des grands toreros. La main basse, avec du ligazon, au rythme du bon tranco du toro, tout était réuni pour que les arènes se rendent totalement au torero. Ajoutez à cela, une grande épée, et les deux oreilles et la queue tombèrent du palco et. Le novillo effectuait lui une vuelta al ruedo posthume.

Après le premier matador de l'école, venait le tour du dernier, Tomasito. Calme dés les premiers capotazos, pieds joints, enchaînés par de bonnes chicuelinas. Il dédiera son adversaire au maestro El Fundi, et entamera de la main gauche contre les planches, s'imposant face au noble novillo. Bientôt Thomas enchaînera de trés bonnes séries, techniques et relâchées mais le novillo manquant de force n'eut pas la transmission suffisante pour que la faena prenne un réel envol. Ceci-dit, Tomasito se montra techniquement parfait, variant son répertoire, réduisant les terrains en fin de faena et terminant même par des Luquesinas prés des planches après une voltereta sans conséquence. Malheureusement il perdra les deux oreilles à la mort et n'aura le droit de ne promener qu'un seul pavillon.

Lilian Ferrani est lui l'espoir de l'école taurine, le novillero sans picadors le plus en vue cette saison. Il se retrouvait donc pour l'une des premières fois face à un utrero, et le moins que l'on puisse dire est qu'il ne démérita pas. Très présent en piste, il se retrouvera face à un novillo noble et doux et il lui imposera un toreo technique, ne pouvant pas répéter sans que le toro ne se retourne court. Malheureusement le novillo perdait de l’allant et se compliquait alors que la faena touchait à sa fin. Il coupera une oreille après une entière au deuxième envoi.

El Fundi et El Lobo sont sortis en triomphe des arènes de St Etienne du Gres, le maestro de Fuenlabrada porté par Tomasito.

Fiche technique:

21 Octobre 2012, 15H30, St Etienne du Gres
Festival, plein, temps variable
4 novillos de La Palmosilla, nobles dans l'ensemble, vuelta al ruedo pour le second pour
El Fundi: 2 oreilles
El Lobo: 2 oreilles et la queue
Tomasito: Oreille
Lilian Ferrani: Oreille


Gregory BOYER

 

 

 

 

 


 

 

 

 

retour