reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Vic-Fezensac (27/05/2012 - tarde) : On pouvait mieux faire !

 

vic

Photo : Pierre Charrain

Comptant pour le trophée TOROS DE FRANCE les frères GRANIER avaient envoyés de Saint-Martin un lot au fer de LA CRUZ, globalement bien présentés, braves pour la plupart et sans intentions mauvaises.

Julien LESCARRET (blanc et or – vuelta protestée et silence) a reçu du public garnissant pratiquement le coso une belle ovation après le paseo pour cette corrida d'adieux. Son premier, joliment fait, refuse le capote et se révélera manso sous trois piques. Pas de brindis et honnête faena servie au compliqué bestiau. Demie lame al encuentro et entière suffisante. Son second, cardeno, haut et bien roulé sera reçu bien timidement au capote avant d'aller au cheval pour trois piques bien administrées par Marc Raynaud. Brindis au public Vicois et faena droitière, à gauche on ne riait pas !

En blanc et or JOSELILLO (salut aux tercios et vuelta après avis) se montrera fort appliqué face à son premier non brindé. Faena propre et appliquée avec plus de charge sur la gauche et ornée de fioritures laissant les tendidos insensibles. Entière avec foi. L'oreille s'envolera après un second combat servi avec une belle envie à un haut et beau toro qui ira par trois fois au contact en mettant les reins jusqu'à provoquer un spectaculaire batacazo. Brindis au public et interessante faena, sans trop de relief, servie au centre, pinchazo et entière jusqu'aux doigts plus succession de descabellos.

Raul VELASCO ( parme pâle et broderies blanches – silence après avis et bronca) n'aura pas vraiment passé une belle après-midi ! Andarin son premier et peu clair rencontrera par trois fois le picador de service. Pas de faena, quolibets nombreux et lames désastreuses. Bis repetita face à son splendide second au cours d'un semblant de faena au cours duquel il ne trouvera ni accord ni envie. Bronca au sortir de la course.

Une constatation s'impose : tous les toros sont allés sans se faire prier au cheval pour y recevoir de forts, bien trop forts châtiments laissant par la suite des séquelles dans les comportements.

Le prix au meilleur picador (300 euros) sera attribué à Antonio GARCIA de la cuadrilla de Joselillo.

Pierre Charrain

 

 

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 


 

 

 

 

retour