reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (27/05/2012 - matin) : A David Mora l'unique oreille

 

nimes

Photo : ElTico

Les trois diestros en lice pour cette matinale à la Nîmoise n'ont pas bénéficié d'un matériel à la hauteur de leurs ambitions : Tous arrivaient en manque d'un triomphe important pour lancer leur temporada.

Et finalement, seul David Mora a coupé une oreille sans pour autant tirer son épingle du jeu, le public protestant le trophée octroyé après un pinchazo profond suffisant pour achever un toro qui s'était tué en combattant. Ce même auditoire était resté froid à l'issue de son premier combat pourtant aussi bien mené, mais face à un adversaire sans transmission.

Nada tiene importancia si no hay toro.

Laurent Deloye ElTico

La chronique d'Anthony Pagano :

David Mora accueillit le premier à Porta Gayola avant de donner de bons détails capote en mains. Il entama la faena de belle manière ; le toro fut noble mais se révéla rapidement soso, faible, sans race ni fond. David le domina tout le long du combat mais son opposant l'empêcha d’aller au bout de ses envies. Il salua après une entière trasera. Face au quatrième fort bien mené à la cape, David donna lors de sa faena de très bonnes séries sur la corne droite. Séries faites de derechazos templés et profonds. Il termina la faena dans des terrains réduits. Le toro faible tomba après un pinchazo et l’espagnol coupa une oreille protestée qu’il s’empressa de rendre à ses banderilleros.

Daniel Luque s’illustra à la cape face au second avant de donner une faena ennuyeuse à un toro faible et sans transmission. Le sévillan coucha son adversaire d’1/5 de lame et d’un descabello. Face au cinquième qu’il brinda au public, Daniel commença très bien la faena par des séries droitières de bonne facture. Le toro fut noble mais exigeant et de plus en plus court de charge. Luque le liquida d’une entière basse avant de se cacher derrière sa muleta pour siffler et ainsi lancer la pétition d’oreille. Salut.

Thomas Dufau ne réussit pas à s’accorder avec son premier adversaire qui se décomposa rapidement. Le landais ne s’imposa pas et donna trop de voix au cours du combat auquel il mit fin d’une vilaine lame trasera et basse. Face au dernier de jour, le français commença la faena par un cambio. Il ne pesa pas assez sur son opposant pourtant doté d’une bonne charge sur la corne gauche et resta en dessous des possibilités du toro. Il salua après une tentative de récibir et une entière en place.

Anthony Pagano


Fiche Technique :

Six exemplaires de la ganaderia « Zalduendo » plutôt discrets de présentation et d’armures, bien que supérieurs les trois derniers. Coté comportement, les toros furent globalement nobles mais tous faibles mis à part le dernier.

Entrée : ½.
Temps : Beau avec léger vent.
Poids des toros : 483 - 472 - 495 - 525 - 503 et 535 kgs.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 12.
Durée de la course: 2h30.

A noter :

Daniel Luque remplaçait Javier Conde blessé, initialement prévu.

David Mora (Blanc et azabache): Saluts / 1 oreille.
Daniel Luque (Sable et or souligné de blanc): Silence / Saluts.
Thomas Dufau (Ciel et or souligné de blanc): Silence / Saluts après un avis.

 

Reportage photographique : ElTico photos

 


 

 

 

 

retour