reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Vic-Fezensac (27/05/2012 - matin) : Oreille pour Barrera

 

vic

Photo : Pierre Charrain

La première oreille de la cuvée 2012 a donc été coupée par Antonio BARRERA (bleu roi et or – salut aux tercios et oreille) après une faena si ce n'est artistique du moins très volontaire. Oreille du courage face à un Esteban ISIDRO, haut, beau et cornalon en diable. 3 puyazos pour le seigneur toro mais hésitant, cornéant, sortant seul et qui se révélera quasi intouchable des deux bords jusqu'à infliger deux volteretas au sevillan. ½ plus entière, pétition majoritaire et appendice accordé par la présidence. Son premier, splendide toro de CARRIQUIRI, n'affichera pas de réelle bravoure en 3 rencontres et se montrera bien complexe au cours d'une faena aguantée en fin de parcours. Pinchazo et entière.

On ne pourra pas dire que le blond Yvan GARCIA (parme et or – silence après avis et silence) aura forcé son talent face a son Jose Moreno DE SILVA de premier reçu économiquement au capote. Un puyazo en venant fort, un second par à coups et sortant seul, un troisième dans le même style et un dernier coup de tampon. Pas de brindis et faena assez quelconque ternie à la mort. Face à son bel ALCURUUCEN de second qui ne s'emploiera pas trop au cheval. Pas de brindis et faena tentée face à un ennemi qui parviendra à déborder le jeune maestro.

Mala suerte pour le magnifique Fidel SAN ROMAN échu aux mains de MORENITO DE ARANDA (bleu marine et or – salut aux tercios et silence). Musique pour un tercio de piques extra en trois rencontres poussées et prises d'un bout à l'autre de la piste plus une autre rencontre au regaton sans rechigner. Excellents palos de Luis Carlos Aranda obligé de saluer et brindis au public. Tranquille début de faena mais « Torreon » perd son allant au fur et à mesure que le flot de sang ruisselle jusqu'aux sabots. Rideau, le moteur cale et le natif d'Aranda sort bien déçu.

Sixième et dernier toro de cette corrida-concours, un « jabonero » costaud de LA REINA ( Joselito) qui rencontrera sans conviction et par quatre fois le cheval. Vains mais réels efforts du maestro pour intéresser le poussif qui chutera parfois. Demie lame et descabello.

Le prix Jean-Jacques Baylac sera attribué au MORENO DE SILVA jugé meilleur toro de l'épreuve de ce 27 mai.

Pierre Charrain

 

 

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 


 

 

 

 

retour