reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (25/05/2012 - matinale) : La 51ème Cape d'Or pour Juan Leal

 

nimes

Photo : ElTico

La 51ème Cape d'or a été remise par la Pena Antonio Ordonez de Nîmes au jeune espoir Arlésien Juan Leal qui a dominé de la tête et des épaules cette novillada matinale.

Les novillos de Santa Ana, initialement annoncés Virgen Maria mais propriété du même Jean-Marie Raymond, très bien présentés, braves sous le fer, se sont révélés des adversaire de qualité pour les trois diestros en lice qui n'ont malheureusement pas tous profité au mieux de ce bon matériel. Meilleur le 5ème, primé d'une vuelta al ruedo, suivi des 4ème et 3ème.

Cayetano Ortiz semble avoir du mal à trouver ses marques cette saison, lui qui avait débuté en trombe 2011 avant son malheureux accident de Lunel. Il instrumentera une faena sans relief face à son premier, affaibli par deux belles piques et sans grande classe. Cueilli sans gravité sur une naturelle, il couchera son adversaire d'une entière.

Le quatrième du jour sortit en toro et transmit aussitôt beaucoup d'émotion sur les tendidos. Après une belle réception de cape, le biterrois brinda sa faena à El Juli présent en callejon mais ne put la suite que réciter sa leçon, certes bien apprise, mais sans grande émotion malheureusement face à un adversaire qui en demandait toujours plus et finit par se lasser en fin de combat. Une nouvelle entière vint clore les débats.

Juan Leal toucha en premier lieu un novillo juste de force et qui humiliait peu. L'arlésien l'attira de loin dans la flanelle, toujours élégant et alluré, avant de se montrer comme toujours courageux une fois les distances raccourcies. Il le coucha de 3/4 de lame en place. Le cinquième du jour était très bon, peut-être le meilleur bien que le quatrième n'ait pas été entièrement découvert. Il permit sur la première pique à Gabin Rehabi de réaliser un nouveau numéro de cavalier, salué comme il se doit par l'aficion nîmoise. Après avoir débuté sa faena par une passe changée au centre dans la longueur de la piste, il baissa un petit peu trop la main et son adversaire tomba à deux reprises. L'arlésien se mit rapidement au diapason de son opposant et lui redonna confiance à mi-hauteur, se montrant doux mais dominateur. Le bicho ainsi rasséréné se découvrit excellent collaborateur, se pliant à toutes les exigences du jeune torero qui fit monter l'ambiance sur les gradins. Deux pinchazos avant une entière le privaient d'une Porte des Consuls qui lui semblait déjà toute acquise.

Alvaro Sanlucar vit son titulaire sorti en troisième position se casser une corne, remplacé par un sobrero du même fer. Le novillo se révéla noble mais manquant d'un peu de moteur. Auteur des naturelles les plus pures de la matinée, l'andalou perdit en s'éternisant tout le crédit accumulé en début de faena. Il réédita la même erreur face au toro de clôture, un adversaire toutefois en dessous de son premier et de peu de transmission.

Laurent Deloye ElTico

Fiche technique :

- Entrée : 1/5ème

- Temps : Beau temps très chaud.

- Durée de la course : 2h25.

- Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral  : 12

- Poids des novillos : 440 - 429 - 435 - 432 - 470 et 461 kgs.

 

Cayetano Ortiz , Silence / Silence

Juan Leal , Oreille après pétition / Une oreille

Alvaro Sanlucar , Silence après avis / Silence

 

 

Reportage photographique : ElTico photos

 


 

 

 

 

retour