reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (24/05/2012) : La première oreille de la feria pour Juan Pablo Sánchez

 

nimes

Photo : ElTico

Deuxième corrida de cette Feria de Pentecôte 2012 et première oreille pour Juan Pablo Sánchez, benjamin d'un cartel prestigieux avec Rivera Ordóñez Paquirri, héritier d'une dynastie taurine qu'on ne présente plus et El Fandi, plusieurs fois numéro 1 de l'escalafon ces dernières années. Pour autant, cette corrida qui ne restera pas dans les annales, ne vaudra que par les efforts du jeune mexicain pour relever une tarde qui sans lui aurait été bien fade...

Les toros de Torrehandilla, formant un lot homogène et très bien présenté, se sont révélés faibles en général, manquant parfois d'un poil de race mais faisant preuve de noblesse pour la plupart. Meilleur le troisième, qui aurait du être un grand toro avec un peu de force en plus, suivi des cinquième et quatrième.

Paquirri ne s'était pas présenté à Nîmes depuis de nombreuses années. Son premier était juste de force et sans classe, sortant des leurres tête haute. Après l'avoir banderillé sans éclat, le madrilène se lança dans une faena sans relief, lénifiante, conclue d'une entière. Son second adversaire fut meilleur, mais pas lui... Il le coucha d'un pinchazo suivit d'une entière basse.

El Fandi banderilla son toro de quatre paires à grand spectacle, mais se blessa au cuir chevelu en rentrant précipitamment dans son burladero. Muleta en main, il torea sans grande conviction un adversaire de peu de force et sans classe, mais qui se laissait. Seules trois séries gauchères en fin de prestation animèrent les tendidos. Trois envois aux aciers pour en finir. Le cinquième Torrehandilla était un adversaire de qualité, mais le granadino qui l'avait reçu de deux largas de rodillas puis genoux en terre à la muleta resta trop marginal pour transmettre la moindre émotion.

Juan Pablo Sánchez mit en évidence les qualités de son toro, malheureusement un peu faible, en l'attirant de loin dans la flanelle en début de faena. Puis, il se montra doux et suave face aux charges franches et nobles de son adversaire, avec des passages fleuris de très bon goût sur le piton gauche. Un pinchazo ne devait pas l'empêcher d'aller cueillir une première oreille. Le toro qui fermait la course prit deux piques avec envie et bravoure. Le mexicain entama sa faena de muleta genou en terre et redoubla d'efforts pour aller chercher une nouvelle oreille de son opposant qui malheureusement s'arrêta bien vite. Il en finit plus difficilement de trois pinchazos et une entière.

Laurent Deloye ElTico

Fiche technique :

- Entrée : 1 gros tiers d'arène.

- Temps : Beau temps chaud avec vent non gènant.

- Durée de la course : 2h15.

- Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral  : 12

- Poids des toros : 505 – 498 – 520 – 535 – 527 et 512 kgs.

 

Rivera Ordóñez 'Paquirri', Silence / Silence

El Fandi, Silence après avis / Silence après avis

Juan Pablo Sánchez, Oreille après avis / Silence

 

 

Reportage photographique : ElTico photos

 


 

 

 

 

retour