reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Saint-Gilles (24/06/2012 - tarde) : Manuel Escribano et Camille Juan triomphent.

 

st gilles

Photo : Daniel Chicot

Aujourd'hui le public venu remplir une demi arène de la "fournaise" saint-gilloise avait sans doute peu d'espoir dans un cartel mêlant revenants et toros incertains. A tort, car la tarde prit peu a peu son envol pour se terminer dans la satisfaction générale.

Manuel Escribano accueillit le premier par une larga de rodillas et banderilla lui même de belle manière. Il entama sa faena au centre du ruedo genoux en terre et donna ainsi une bonne série. Le toro, mansito et chargeant tète a mi hauteur laissa le sévillan sans grande possibilités. Escribano offrit toutefois de bons détails sur la corne gauche et salua après une entière en place. Il banderilla aussi le cinquième et offrit un beau quite varié. Il débuta la faena par un cambio au centre face à ce toro noble et à la charge franche auquel il donna de bonnes séries sur les deux pitons. Muletazos longs, templés et profonds. Le toro manqua d'un peu de forces pour donner encore plus d'émotions au combat. Manuel domina et termina cette faena technique d'une entière en place et coupa deux oreilles.

Alfonso Oliva Soto fut le plus mal servi par le sorteo. Son premier opposant s'avisa après deux bonnes premières séries gauchères. Il souleva spectaculairement le sévillan qui se retrouva avec le costume en lambeaux. Il ne put rien face à ce toro qui avait tout compris et donnait des coups de tète depuis le début. Il le tua d'une entière en place et coupa une oreille protestée. Face au cinquième qu'il toréa en jean (Costume déchiré) il donna de bons détails a la cape et entama la faena assis sur une chaise. Il donna ensuite de bons muletazos sur le piton droit et domina le toro jusqu'a ce que celui-ci s'avise et envoie Alfonso dans les airs, heureusement sans conséquences. Il mit fin au combat d'une lame entière.

Camille Juan débuta sa première faena en citant le toro de loin, toro noble mais exigeant face auquel Camille fit un gros effort pour tenter de construireune faena. Le bicho au danger sourd se retournant très rapidement après le muletazo et manquant de force et de moteur l'en empêcha. Le francais le tua d'1/5 de lame. C'est face au sixième que Camille donna la meilleure faena de la tarde. Il débuta par doblones et commença ensuite chaque série en citant le toro de loin. Bicho brave et noble dans le troisieme tiers. Camille mit en valeur son adversaire tout au long de la lidia. Il donna de tres bonnes naturelles et termina par une série de redondos. Il tua d'une entière a recibir trasera et coupa deux oreilles.

Anthony Pagano

Fiche technique :

Six exemplaires de la ganaderia "Cebada Gago" bien présentés et armés mais aux comportements divers. Moins bons les deux sortis en deuxième et cinquième position, toros au danger sourd et rapidement avisés. Meilleur les quatrième et sixième, nobles et intéressants.

 

Dimanche 24 Juin. Tarde.

Entrée : 1/2.

Temps : Température estivale.

Durée de la course : 2h30.

Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol: 12.

Poids des toros : 495 - 525 - 480 - 470 - 490 et 520 kgs.


A noter :

Manuel Escribano, Camille Juan et le mayoral sont sortis à hombros.


Manuel Escribano (Turquoise et or souligné de blanc) : Saluts/ 2 oreilles.

Alfonso Oliva Soto (Turquoise et or):1 oreille/ Vuelta.

Camille Juan (Blanc et or): Vuelta après 1 avis / 2 oreilles.

 

Reportage photographique : Daniel Chicot photos

 


 

 

 

 

retour