reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Captieux (03/06/2012) : Tous a hombros … ou presque !

 

captieux

Photo : Pierre Charrain

Ne boudons pas le plaisir pris par les spectateurs enthousiastes qui garnissaient pratiquement le cirque de Captieux. Ils ont payé donc ils ont raison, ils se sont manifestement régalés donc ils reviendront dans les arènes « Jean Sango » et c'est bien la le principal.

Cela étant il est juste de remettre un peu les choses en place. Le lot de novillos envoyé par Vicente RUIZ (Trujillo) était de fort belle présentation, palme aux cinquième et sixième. Robes variées ou dominait de burraco et armures, sauf le premier, bien faites. Au moral ce fut un panaché de qualités ou de défauts propres à satisfaire tous les goûts (vuelta au mayoral). Jamais inintéressants peut être qu'en des mains plus expertes … mais ça personne ne le sait.

Côté des piétons retenons l’intéressante et calme faena servie avec beaucoup d'aguante par Juan LEAL (champagne et or – oreille et oreille) à son bel et bon second adversaire. « Norteño » s'engouffre avec force dans le capote et va secouer rudement le piquero monté sur un cheval de la cavalerie Alain Bonijol. Vuelta de campana et picotazo avant d'être banderillé par Morenito de Arles. Cambiadas au centre et faena très calme, bien dosée et conclue d'une lame au troisième essai. Sa première prestation débute bien puis, brindée à Julien Lescarret, dérape un peu dans la facilité avant d'être conclue d'une bien vilaine lame. Générosité de la Présidence répondant à la pétition du public par une oreille faisant ainsi sortir l'arlésien par la grande porte.

Natif de Villamayor, Alberto DURAN (vert presque fluo et or – silence et salut au centre) ne trouvera pas vraiment le sitio adéquat pour régaler l'aficionado. Musique pour sa première faena offerte au public, le novillo possède quelques aspérités et le jeune garçon oubliera un peu de se croiser. ½ au troisième essai et descabellos. Du mieux au cours de sa seconde prestation qui, sans brindis, déclenche quelques notes mais qui domine l'autre ? Deux pinchazos et lame caida.

Troisième homme ou plutôt gamin de 19 ans, David MARTIN ESCUDERO (turquoise et or – silence et deux oreilles) sortira donc lui aussi par la grande porte après avoir occis son second d'une lame extra portée avec foi. Encore quelques lacunes bien naturelles, puisqu'il a débuté en avril dernier à Mugron, notamment pour placer son premier face aux piques, et encore beaucoup de désarmés. Né en Allemagne (et oui ça arrive) le timide neveu d'Adolfo Martin démontre une belle envie de bien faire au cours de sa seconde faena non brindée. Application, jolies séries, musique pour le bon novillo et belle lame lui valant le prix offert à la meilleure estocade (une épée) et remis en piste par le Président André Durantau. Lequel président récompensera également par une enveloppe de 400 euros Raùl Marte banderillero de la cuadrilla de Duran jugée la meilleure avant de nous annoncer son départ en retraite après avoir organisé la XXème édition de « RUGBY Y TOROS » organisée par des passionnés avec l'aide efficace de Michel Bertrand.

Ole  et à l'en prochain !

Pierre Charrain

 

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 


 

 

 

 

retour