reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Beaucaire (28/07/2012 - tarde) : Triomphe de Alberto Aguilar - Blessure de David Galvan

 

beaucaire

Photo : ElTico

Gradins clairsemés pour cette première corrida de la Feria 2012 à Beaucaire et ce malgré un week-end sans grande concurrence, mis à part les Jeux Olympiques et ... la plage par ces températures caniculaires.

Au final, c'est Alberto Aguilar qui triomphe, ayant touché les deux seuls toros potables d'un lot bien présenté mais décevant car donnant peu de jeu. Le jeune David Galvan a payé au prix du sang son courage tout au long de la tarde, après que le sixième exemplaire de Lagunajanda ne lui ait infligé deux cornadas, l'une perforant la cavité abdominale dans la région de l'estomac ; l'autre l'atteignant sous le menton sans pénétration. Après avoir tué son opposant, il s'est rendu à pieds à l'infirmerie d'où il a été évacué vers le Centre Hospitalier le plus proche pour effectuer des examens approfondis.

Alberto Aguilar a composé avec un premier adversaire noble mais de peu de classe et un poil faiblard. Bien avec lui sur le piton droit, le madrilène eut plus de difficulté sur le gauche. Après avoir estoqué le sable sur un premier envoi infructueux, il coucha le toro d'une quasi entière suffisante. Le ganadero avait prévenu de sa grande confiance envers le n°66 qui devait sortir en quatrième position. Il ne s'était pas trompé et le cadet de l'encierro se fit rapidement remarquer en faisant jouer l'Orchestre des arènes Chicuelo II sur sa deuxième spectaculaire rencontre, donnée à la demande d'Alberto Aguilar après un incompréhensible changement de tercio par la Présidence. Arrivé avec beaucoup de transmission dans la muleta de son torero, le toro livra grande bataille au point que celui-ci fut parfois un peu dépassé par sa caste malgré quelques belles séquences gauchères. En fin de faena et comme à Chateaurenard il y a deux semaines, Aguilar chercha l'indulto. Mais n'est pas Castella qui veut et cette partie finale un peu accrochée aurait pu lui faire perdre le crédit accumulé jusqu'alors. Il n'en fut rien toutefois et après une entière d'effet long, le public demanda et obtint les deux oreilles du bon toro et une vuelta légitime pour sa dépouille.

Thomas Dufau eut affaire à un premier Lagunajanda faible et sournois face auquel il eut du mal à se confier en début de faena. Il n'usa d'ailleurs jamais de la gauche et finit par prendre l'avantage et l'estime du public sur une série finale de manoletinas ajustées. Malheureusement, deux pinchazos avant entière rendirent vains ses efforts. Mais comme l'Aquitain est un homme de caractère, il tenta tout pour arracher un triomphe devant le cinquième : larga de rodillas au fil des planches ; pose de banderilles et même une passe changée improbable en début de troisième tiers alors que le toro avait déjà largement amorcé son déclin. Et la suite ne fit que confirmer le peu de jeu de ce toro que le montois dut se résoudre à éliminer d'une épée un poil tombée.

David Galvan aurait du couper un premier trophée à son premier, un toro faible mais noble qu'il torea parfaitement par naturelles distillées une à une qui déclenchèrent la musique avant un final un peu plus tremendiste. Malheureusement, deux échecs aux aciers l'en privèrent. Le sixième du jour sema la panique dans les cuadrillas dès son entrée en piste. Ayant fait chuter le groupe équestre sur la deuxième rencontre, il persévera dans la muleta du torero de Cadiz, passant au ralenti dans le leurre en jetant des regards lourds et sournois jusqu'à l'accrochage inévitable dont on espère qu'il n'aura pas des conséquences trop fâcheuses pour le jeune diestro qui en finit difficilement avec lui avant de se diriger vers l'infirmerie.

Laurent Deloye ElTico

Fiche technique :

Six toros de la ganaderia Lagunajanda, âgès (02/06 ; 11/06 ; 10/06 ; 01/07 ; 10/06 ; 09/06) bien présentés et armés pour la catégorie des arènes. Faibles dans l'ensemble et donnant peu de jeu à l'exception du 4ème primé d'une vuelta al ruedo posthume.

28 Juillet 2012. Tarde.

Entrée : 1/2 arène.

Temps : Estival

Durée de la course : 2h35.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 12.

Poids des toros : 528 - 550 - 530 - 525 - 520 et 530 kgs.

 

Alberto Aguilar : Ovation ; deux oreilles

Thomas Dufau : Silence ; applaudissements

David Galvan : Salut après avis ; salut et passage à l'infirmerie après avis

 

 

Reportage photographique : ElTico  photos

 

 

 


 

 

 

 

retour