reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Mont de Marsan (22/07/2012) : La fête du courage

 

mdm

Julien Lescarret entouré du maire de Mont-de-Marsan, Mme Darrieusecq et de Guillaume François président de la commission taurine

Terrifiant, épique, héroïque on cherche ce soir le meilleur mot  pour qualifier cette corrida qui marquera les esprits. C’est d’abord la matière première, le toro, ingrédient indispensable pour la réussite du spectacle, qui est à l’origine de ce succès. Très bien présentés, surtout les trois derniers, bien dans le type, les Escolar ont soulevé l’enthousiasme. Ils ont pris un total de 22 piques en partant de loin, avec rage et en poussant sous le cheval. Par la suite, ils se montrèrent dangereux comme les quatrièmes et cinquièmes ou plus nobles comme les troisièmes et sixièmes.
Face à ces adversaires d’exception, il fallait des héros. Ce que furent les trois hommes du jour. Et d’abord Fernando Robleño qui s’impose comme la nouvelle idole du sud-ouest par son courage sa lucidité, sa générosité. Face au cinquième devant lequel plus d’un aurait jeté l’éponge, il s’arrima comme un malade et réussit à soumettre le retors. Il le tua en trois fois et fit un tour de piste de gala. Il récupéra par la suite l’animal qui avait blessé Robleño et malgré la terreur qu’il faisait régner il sut l’assujettir. Grande estocade, nombreux descabellos et oreille très fêtée.

Julien Lescarret n’a pas raté ses adieux au Plumaçon. Il se mit à l’ouvrage avec décision, calme et sérieux. Il montra qu’il avait du cran mais aussi de l’art administrant deux faenas bien construites, sans se faire toucher la muleta, en évitant fantaisie et démagogie. Du grand Lescarret qui fait honneur à toute l’aficion du sud-ouest.
Un mot de Javier Castaño qui se fit prendre à la cape par le terrible quatrième. Touché de deux coups de corne dans le dos il a reçu les premiers soins sur place puis il a été évacué vers l’hôpital de Mont-de-Marsan.
Ce dimanche, au Plumaçon ce fut vraiment la « fête du courage ».

 

Pierre Vidal

Mont-de-Marsan, dimanche, plein, six toros d’Escolar Gil.
Fernando Robleño en rose pâle, noir et or : silence, tour de piste et une oreille au toro que devait tuer Javier Castaño
Javier Castaño en bleu ciel et or: ovation et blessure (deux coups de cornes dans le dos).
Julien Lescarret en rose et or : une oreille et oreille.
Salut du mayoral. Sortie en triomphe de Fernando Robleño et Julien Lescarret.
Salut de Morenito d’Arles, Manolito de los Reyes et Rafal Cañada de la cuadrilla de Juline Lescaret.
Salut du picador Tito Sandoval au second.
Prix à la cuadrilla de Javier Castaño.

 

Reportage photographique : Roland Costedoat photos

 

 


 

 

 

 

retour