reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Orthez (21/07/2012 - matin)  : matinée entretenue et Ivan Abasolo a hombros !

 

orthez

Photo : Pierre Charrain

Près d'une demie arène pour cette novillada matinale qui, n'en déplaise aux grincheux, a été entretenue. De par la qualité des cinq novillos, très typés, de Fernando PERREIRA PALHA, solides et pas vraiment innocents en piste. Du « jabonero » au noir en passant par un « capirote jabonero » tous, hormis le premier se sont prêtés au jeu. Une dose de noblesse non négligeable qu'il fallait savoir découvrir et une belle bravoure exprimée en trois rencontres. En face de tel matériau il fallait un minimum de métier ce que ne semble pas posséder encore Imanol SANCHEZ (blanc et argent – silence et vuelta) sans pour autant démériter le minot affronte ses deux adversaires avec réelle envie de bien faire. Son premier, le « garbanzo negro » de ce 21 juillet, préférera l'homme à la toile, sera fort bien banderillé et terminera sa vie de plusieurs lames. Du mieux, beaucoup mieux face à son second redoutablement piqué par SANGUESA remportant le prix « El Pimpi » mis en compétition. Trois paires athlétiques dont une pose « al violin » qui vaudra à Imanol de prix du meilleur geste taurin. Ce novillo, qui n'était pas un ange, semblera sous exploité par manque de métier. Entière portée avec foi et vuelta.

Plus mur et mieux aguerri Ivan ABASOLO (noir et or – vuelta, oreille et oreille) sera désigné vainqueur de la matinée et aura donc le privilège de s'envoyer un troisième novillo du même fer auquel il coupera l'oreille ouvrant ainsi la « Puerta Grande » du Pesqué. Negro et astifino son premier, fort bien banderillé dans les cornes par Rafael CANADA, hésite à se livrer pour finalement se laisser faire au cours d'une faena en deçà des possibilités offertes. Accrochages, ¾ de lame et descabello. Jolie réception de son second, splendide « capirote » qui ira par trois fois au cheval sans trop forcer. Brindis au public et belle entame de faena avant une spectaculaire voltereta déshabillant le jeune homme. Plus de peur que de mal et retour en piste pour en terminer d'une ½ lame et d'un descabello. Son troisième, très astifino, se montrera extra au cours d'une faena bien conçue mais un peu électrique. Musique et public ravi.

Remises de divers prix en piste et direction les bodegas de la ville.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 

 


 

 

 

 

retour