reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo
"Campo de invierno" (I) par Jacques Lanfranchi

 

campo

Photo : ElTico - ganaderia Bruno Blohorn

Après les tractations secrètes de la période hivernale entre les apoderados, les toreros puis les empresas pour la confection des cartels de férias, la vie au campo suit son cours avec la naissance de ceux qui sont la clé de voute des Tauromachies : les toros.

Les vaches ont été saillies au début du printemps sachant que la gestation dure neuf mois lunaires dont beaucoup de naissances pendant la pleine lune ! Elles vêlent dans les derniers mois de l’hiver. Dans la région de Salamanque ou du centre de l’Espagne ou chez nous les hivers peuvent être rigoureux donc les naissances peuvent se faire dans la neige et le vent froid avec des risques indéniables de perte.
80% de la croissance du fœtus se fait dans le dernier trimestre de gestation et 80% des produits azotés ainsi que du calcium et du magnésium seront prélevés pour le fœtus d’où l’importance d’une mère en bon état physique et bien alimentée pour donner un produit de bonne qualité.
En effet certains veaux qui souffrent pendant leur vie intra-utérine sont toujours en retard sur les autres ce qui explique une petite taille dite petite maille inférieure à la moyenne de l’élevage.

Vêlage :
La vache présente des signes anatomiques patents : augmentation du pis et grossissement de la vulve, il y a également un comportement social différent, la vache s’isole du troupeau, elle est nerveuse, elle charge, elle se couche souvent.
A la naissance, la mère lèche le veau ce qui a plusieurs fonctions : nettoyage, stimulation de la circulation sanguine, réchauffement et imprégnation de l’odeur (premier signe de reconnaissance).
Généralement il n’y a aucune intervention de l’homme y compris pour les grossesses gémellaires (toujours du même sexe) la seule complication est la non expulsion du placenta qui doit être traité pour éviter une septicémie.

Lactation :
Deux à trois mois avant la mise à bas la sécrétion du colostrum commence et s’emmagasine dans le pis, le colostrum est une substance lactée riche en vitamines et  minéraux mais aussi en immunoglobulines (anticorps). La paroi intestinale n’est perméable que six à douze heures après la naissance, il est vital pour son immunité mais aussi pour éliminer le méconium (résidus intestinaux de la période fœtale) que le veau tête rapidement, on peut éventuellement le supplémenter par des produits type colostromed.
La lactation sera réglée en fonction du poids du becerro et bien évidemment dans le temps sachant que le sevrage se fera vers 9, 10 mois.
Un veau à la naissance représente 6 à 7% du poids de la mère, les mâles représentant 7% de plus que les femelles, pour une vache de 350 kilos, le becerro fera 25kg, la becerra 22.

Alimentation du veau :
Pendant les six premières semaines le veau a une alimentation essentiellement lactée qui se fait au niveau d’une poche gastrique appelée caillette où se trouve un enzyme la pressure qui permet l’assimilation du lait.
Si la production du lait est moins importante en quantité que le bétail domestique, elle est plus riche en matières grasses.
A partir du deuxième mois, l’animal aura ses quatre estomacs : panse, bonnet, feuillet, caillette, il est devenu ruminant.

A suivre...


Jacques Lanfranchi
Le 5 février 2012

 

 

 

 

 

retour