reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Nîmes (15/04/1012) : Dis, tu l’aurais gracié toi ?

 

nimes

Photo : Camille Jouet

Telle est la question que se sont posé beaucoup de personnes cet après-midi dans l’amphithéâtre Nîmois, après l’indulto du novillo sorti en troisième position lidié par Filiberto Martinez Haro appartenant à l’élevage Salvador Domecq et portant le numéro 114. Bien que discutable cet indulto fut le fait marquant d’une tarde intéressante tant au niveau ganadero que torero. Le vent n’aida pas les jeunes toreros dans leur envie de bien faire mais tous prouvèrent leur motivation.

Francisco Damas ouvrait l’après-midi et il démontra beaucoup d’envie, notamment lors de la pose des banderilles. Son adversaire fut violent dans la muleta, et le jeune valenciano ne parvint à s’adapter à celui-ci qu’en milieu de parcours. Le bicho montra quelques signes de faiblesse mais Francisco sut le mener jusqu’au bout de la faena principalement gauchère qu’il termina dans des terrains réduits. Après une série de manoletinas il mit à mort son bicho en trois temps et écouta le silence. Face au quatrième qu’il accueillit par une larga de rodillas, il eut du mal à faire décoller la faena, le novillo, exigeant, se défendant beaucoup ; son envie ne lui permit pas de s’imposer.

Abel Robles, eut du mal à prendre la mesure de son premier opposant manso, a la charge désordonnée et se défendant sur place. Il fut courageux et donna de bonnes séries près des planches. Il fut récompensé d’une oreille pour son courage et sa détermination après une demi-lame basse. Il s’illustra au capote avec le cinquième et entama sa faena brindée à Gilles Raoux par des statuaires. Il dut composer avec un novillo manso et, en milieu de faena, donna de bons détails sur le piton gauche. Il termina la faena par une série de Luquesinas. Il coucha son adversaire après deux pinchazos et une entière. Abel se montra motivé et courageux lors de ses deux combats.

Filiberto Martinez Haro brinda son premier combat au public et le becerro montra d’entrée de bonnes dispositions, répondant au moindre cite y compris de loin et chargeant avec franchise et noblesse. Le novillo ne refusa rien à l’Albaceteño qui sut profiter de toutes les bonnes qualités de son opposant, le toréant avec beaucoup de temple et de douceur. A l’issue de la faena le novillo fut gracié et regagna le toril et Filiberto fut recompensé par deux oreilles symboliques.  Avec le dernier du jour il réalisa une faena décousue et eut du mal à intéresser le becerro fuyant aux planches ; la bonne technique du jeune torero lui permit de donner de très bonnes naturelles en fin de parcours. Il coucha le bicho d’une entiere contraire et coupa une oreille. On retiendra donc de Filiberto son envie, sa technique et son bon sens de la lidia.

Anthony Pagano

Fiche technique :

Six becerros de la ganaderia Salvador Domecq, donnant un jeu intéressant en général, moins bon les deuxième et cinquième mansos et violents. Le troisième fut gracié.

Filiberto Martinez Haro sortit en triomphe par la porte des consuls.

Entrée : 1500 personnes.

Temps : froid avec vent soufflant en rafales.

 

Francisco Damas (Bleu roi et or): Silence après 1 avis / Applaudissements après 2 avis.

Abel Robles (Rose et or): 1 oreille après 1 avis / Vuelta

Filiberto Martinez Haro (Turquoise et or): 2 oreilles symboliques après 1 avis / 1 oreille.

 

Reportage photographique : Camille Jouet photos

 


 

 

 

 

retour