reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Arles (08/04/2012 - tarde) : Javier Castaño coupe la seule oreille d'une décevante Miurada

 

arles

Photo : ElTico

L'illusion aura duré deux toros... Jusqu'à ce que Javier Castaño eut obtenu une oreille que la Présidence n'avais pas concédée à Fernando Robleño vingt minutes avant. Ces deux toros n'avaient certes pas été des foudres de guerre, mais ils avaient permis des faenas après que tous deux se soient élancés pour trois piques fort lointaines. "Ite misa est", le reste est à vite oublier...

Les toros de Zahariche, correctement présentés, ont déçu à bien des niveaux pour la traditionnelle Miurada de la Feria de Pâques. Tous ont manqué de force et seuls les deux premiers ont compensé par un peu de race. Le quatrième du jour s'est couché à deux reprises après un pinchazo profond devant un Robleño dépité. Le plus mal servi du jour a été Mehdi Savalli qui a vu ses deux adversaires s'arrêter en tout début de troisième tiers.

Fernando Robleño a été très ferme face à un premier Miura qui se laissait toréer sans grande transmission et sur de courtes distances. A l'issue d'une faena majoritairement droitière, le madrilène couchait son adversaire au premier essai et écoutait monter une pétition d'oreille minoritaire, non suivie par la Présidence. Le quatrième du jour allait se révéler court et sournois. Faisant jouer l'expérience, Robleño égrennera un à un en fin de faena quelques derechazos de belle facture avant une mort que nous avons déjà évoquée, qui lui faisait perdre tout espoir de récompense.

Javier Castaño est certainement le torero le plus en vue du moment face à cet élevage. Après l'avoir placé trois fois en suerte, la dernière au regaton, il a toréé complètement décomplexé son premier, faiblard et à la charge douce avant d'en terminer par un hallucinant numéro d'équilibriste entre les cornes qui devait lui permettre d'empocher une oreille, la dernière de la tarde.

Le cinquième n'était pas mauvais, mais très mauvais... Faible, sans charge, longuement protesté par le public, il ne proposa à aucun moment d'option de succès à Castaño qui dut se résoudre à s'en débarrasser. S'il lui en sort six comme celui-ci lors de son solo à Nîmes, la soirée risque d'être longuette...

Mehdi Savalli a été le plus mal loti au sorteo aujourd'hui. L'arlésien a pourtant fait feu de tous bois pour conquérir son public : Trois largas de rodillas pour saluer son premier, des tiers de banderilles enlevés notamment au sixième avec une très belle pose al quiebro ... Mais ses deux adversaires se sont arrêtés dès l'entame de la faena de muleta ne permettant pas à l'enfant du Pays de récolter les fruiits de ses efforts.

Laurent Deloye ElTico

Arles - 8 avril 2012 - tarde

2/3 d'arène - Soleil, mistral violent et froid.

6 toros de Miura, correctement présentés, donnant un jeu limité. 16 rencontres avec les groupes équestres armés par la Cavalerie Bonijol. Poids des toros : 550 ; 610 ; 540 ; 560 ; 630 et 630 kgs.

Fernando Robleño : Vuelta après pétition / Silence

Javier Castaño : Oreille / Silence

Mehdi Savalli : Applaudissements / Silence

Reportage photographique : ElTico photos

 

 


 

 

 

 

retour