reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Arles (08/04/2012 - matin) : Âpre corrida de Jalabert Frères - Blessure de Angel Teruel

 

arles

Photo : ElTico

Difficile d'avoir un avis éclairé au terme de cette corrida dominicale qui s'est courue dans des circonstances particulièrement défavorables. La ganaderia Jalabert Frères remettra son titre en jeu en juillet prochain à Eauze, mais se présentait en corrida de toros dans ses arènes en tant que vainqueur de Toros de France 2011 un jour de fort Mistral, et devant un trio peut-être un peu vert pour la mettre en valeur. D'autant plus quand le chef de lidia est envoyé à l'hôpital par son premier adversaire...

Superbement présentés et sérieux à la hauteur d'une plaza de première catégorie, les toros de la Chassagne manquant globalement de force ont présenté des comportements divers, les deux premiers se laissant toréer sans grande classe ; les 3ème ; 4ème et sixième se révélant exigeants, demandant de la technique et le cinquième faible, mais plus suave que les autres.

Angel Teruel ne mit pas beaucoup d'enthousiasme lors de son unique combat face à un toro qui se laissait toréer mais passait sans grande conviction. En fin de combat, en tentant d'échapper à une fusée de son adversaire par l'arrière, le Madrilène subissait une forte voltereta et était repris au sol au niveau de la joue droite. Evacué rapidement dans un centre hospitalier Nîmois, Angel Teruel souffrirait d'une blessure importante de la joue droite, muscle maxilaire sectionné, allant de la commissure des lèvres à l'oeil, sans que ce dernier ne soit touché semble-t-il fort heureusement.

Tomasito en finissait tout d'abord avec le toro d'ouverture mais sans option de succès. Face à ses deux adversaires de sorteo, il sembla à de nombreuses reprises géné par le vent. Son premier se montra exigeant mais Tomasito fit front avec les moyens du moment au cours d'une faena majoritairement droitière. Après une première estocade glissée, l'Arlésien couchait son adversaire d'une quasi-entière contraire d'effet lent. Le cinquième du jour était le plus beau, le plus armé et le plus lourd. Mais il était aussi le plus faible et le plus suave. Tomasito sembla d'ailleurs plus impressionné par la carrure de son adversaire que par ses mauvaises manières. Le combat tourna court.

Esau Fernandez bénéficia en premier lieu d'un toro sans grande classe, mais à la mobilité conservée et qui transmettait plus que son prédécesseur. Plusieurs échecs épée en main le privèrent sans doute d'un trophée. La musique n'était pas la même avec le quatrième du jour, tardo qui ne lui laissa que peu d'option pour s'imposer. La mort fut laborieuse pour le torero de Camas qui entendit quelques sifflets à l'issue de son combat. Mêmes difficultés aux aciers avec le toro qui fermait la course, lui aussi exigeant pour le jeune sévillan.

Laurent Deloye ElTico

Arles - 8 avril 2012 - matin

1/3 d'arène - Passages nuageux et mistral violent.

6 toros de Jalabert Frères, très bien présentés, âpres et donnant un jeu limité. 13 rencontres avec les groupes équestres armés par la Cavalerie Bonijol. Poids des toros : 550 ; 540 ; 525 ; 560 ; 580 et 530 kgs.

Angel Teruel : Blessure à son premier

Tomasito : Silence (toro d'Angel Teruel) / Salut après deux avis / Salut

Esau Fernandez : Salut / Sifflets / Silence

Reportage photographique : ElTico photos

 

 


 

 

 

 

retour