reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Vergèze (01/04/2012 - tarde) : La seule oreille pour Guillermo Alban

 

vergeze

Photo : ElTico

La corrida de la Feria du Rhôny à Vergèze se sera donc déroulée sous un soleil radieux, devant une assistance conséquente et sans incident notable.

Au chapitre des satisfactions également, une bonne corrida d'Hubert et Françoise Yonnet. Superbements présentés, les toros de la Belugue ont donné un jeu intéressant d'un bout à l'autre d'une tarde entretenue pour le plus grand plaisir des spectateurs qui ne se sont pas privés de les applaudir à l'arrastre. Malheureusement comme souvent dans ce créneau, le nom et la réputation plus que le comportement du bétail auront pesé sur le moral des toreros. Et avec la réserve que m'impose le fait de n'avoir jamais toréé de tels adversaires, il me semble que la plupart méritaient un autre traitement...

Au final, l'Equatorien Guillermo Alban est désigné meilleur torero de la tarde en ayant coupé la seule oreille et Gabin Rehabi remporte le prix du meilleur picador.

Belle organisation du Club Taurin "Fiesta Brava" et forte présence des forces de l'ordre pour garantir le bon déroulement des manifestations tauromachiques et terres de tradition taurine ininterrompue. Je crois qu'il va falloir s'y faire...

ElTico

 

Le premier exemplaire ne s’employa pas dans le peto et fit ensuite beaucoup reculer Guillermo Alban, le désarmant à plusieurs reprises. Après quelques séries de recadrage, l’Equatorien donna de bons muletazos à son Yonnet noble mais exigeant. Alban perdit tout espoir de trophée à cause d’un échec avec l’épée. Face au quatrième qui fut très mal piqué, le matador recula d’abord beaucoup avant de se poser et donner de bonnes séries droitières. Guillermo Alban réussit à faire ressortir les qualités de son opposant et a l’améliorer. Le toro fut noble et ne refusa rien lors de cette faena entretenue et très intéressante. Il coupa la seule oreille du jour après un pinchazo et une entière trasera.

Luis Gonzales s’illustra à la cape et son toro ne s’employa que sous la première pique. Muleta en main l’Espagnol fut vaillant et arriva à corriger les défauts de son adversaire qui se révéla noble; il donna une faena intéressante de bout en bout. Il écouta le silence après une mort en plusieurs temps. Il se montra à nouveau à son avantage capote en main face au quinto qui aurait mérité une troisième pique après les deux premières où il s’employa. Malgré les qualités apparentes du bicho Luis donna une faena manquant d’émotion et de transmission. L’espagnol tua son adversaire d’une entière légèrement tombée.

Jonathan Veyrunes rencontra des difficultés avec son premier adversaire dès le début à la cape. Il eut par la suite du mal à prendre le dessus sur son toro –le plus compliqué et violent du lot-. Le nîmois ne baissa pas les bras mais son opposant ne baissa pas la garde et resta violent jusqu’au bout. Il le coucha d’une entière légèrement tombée et d’un descabello. Jonathan amena le sixième pour trois rencontres avec le groupe équestre ou le toro fut brave mais sans trop pousser. Lors de la faena le Yonnet fut noble mais difficile à canaliser ; le torero parvint peu à peu à prendre le dessus sur son adversaire et donna de bonnes séries. Il le coucha d’une entière tombée.

 

Fiche Technique :

Trois exemplaires de la ganaderia Hubert Yonnet (1,2 et3) et trois de celle de Françoise Yonnet (4,5 et 6). Tous très bien présentés et armés, aux comportements variés mais tous furent intéressants bien que parfois exigeants pour les toreros. Tous furent applaudis à l’arrastre.

Entrée : ¾ d’arène.

Temps : Beau mais vent violent.

Poids des toros : 498, 502, 512, 548, 534 et 544 kgs.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 13.

Durée de la course : 2h45.

 

A noter : à l’issue du paseo une minute de silence a été observée à la mémoire de Gérard Granchi. A l’issue de la course Hubert Yonnet et son épouse ont salué ainsi que le mayoral de l’élevage.

Guillermo Alban reçut le prix du meilleur matador du jour et Gabin Réhabi celui du meilleur picador.

 

Guillermo Alban : silence après 2 avis / 1 oreilles après 1 avis.

Luis Gonzales : silence / silence après 1 avis.

Jonathan Veyrunes : silence après 1 avis / silence.

Anthony Pagano

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

 

 

 

 

 

 

retour