reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Béziers (13/08/2012 - tarde) : Triomphe absolu de Pablo Hermoso de Mendoza

 

beziers

Photos : Daniel Chicot

Troisième corrida de la Feria 2012 et troisième issue triomphale avec la sortie a hombros de Pablo Hermoso de Mendoza, seul cavalier au cartel. Le navarrais a coupé quatre oreilles à ses opposants de San Mateo malgré des rejones quelque peu défaillants...

Côté piétons, Béziers a su réserver l'accueil qu'il mérite à Juan Jose Padilla qui n'a pas semblé dans un bon jour ce lundi, terminant même la course le teint très pâle, semble-t-il exténué. En délicatesse avec les aciers, le cyclone de Jerez n'a pu récolter le moindre trophée à l'issue de ses combats, le premier un peu sur la réserve devant un Margé piquant et le dernier plus engagé avec notamment de beaux passages gauchers.

Quant à Fandiño, il aura eu le lot le plus hétérogène du jour, un premier manso qu'il fallait constamment retenir au combat et l'ultime de l'envoi, un joli cárdeno claro portant le n°46 qui effectuera une vuelta al ruedo posthume dépourvu d'une oreille que son matador reçut l'air goguenard...

Et pour en rester aux toros, même si Robert Margé nous a habitué ces dernières années à des lots plus homogènes de comportement, les pensionnaires des Monteilles, bien présentés et solides de pattes, ont une nouvelle fois permis une tarde entretenue, rien n'étant acquis d'avance et la moindre erreur se payant cash... Une corrida de toros quoi...

Laurent Deloye ElTico

La chronique d'Anthony Pagano :

Pablo Hermoso de Mendoza, à lors de ses deux combats prouvé qu'il est bien l'un des meilleurs cavaliers que la tauromachie ait connu. Face à son premier adversaire il fut très spectaculaire, notamment sur Chenel et Viriato. Il coupa deux oreilles après une mort en trois temps. Avec le toro sorti en quatrième position le cavalier donna aussi une prestation de haute volée. Il signa une grande faena grâce au cheval Manolete, très spectaculaire, et sur Pirata pour la pose de banderilles courtes et la suerte du téléphone. Il coupa deux oreilles après une mort en plusieurs temps.

Juan José Padilla reçut une grande ovation avant la sortie de son premier adversaire. Capote en mains il s'illustra par de belles véroniques et une très bonne média à genoux. Le Margé reçut deux piques en venant de loin avec envie mais ne s'employa que très peu dans le peto. Le cyclone de Jerez donna ensuite un très beau tiers de banderilles pour enflammer les tendidos. Après un brindis au public il entama la faena genoux en terre, mais ensuite eut du mal à faire prendre son envol à son trasteo, faute au toro qui n’humiliait pas vraiment et manquait de transmission en montrant des signes de violence. Le jerezano semblait ne pas être dans un bon jour, montrant peu d'engagement. Il mit fin au combat d'une entière tombée et descabellos. Il accueillit le quinto par une larga de rodillas et banderilla là aussi de manière spectaculaire. Après avoir bien entamé la faena et avoir cadré le toro, Padilla montra technique et variété dans une faena qui ne décolla pas réellement. Le matador donna des bonnes naturelles en fin de parcours avant de perdre un trophée avec l'épée.

Ivan Fandiño, a fait du mieux possible face au manso troisième face auquel il ne put construire de faena mais arriva tout de même à garder le toro avec lui pour de bons passages sur la corne droite. Il fut courageux et fit un gros effort technique mais en vain ; il tua le toro d'une entière en place après un pinchazo. Avec le très joli sixième il se distingua au capote et amena son opposant vers deux rencontres avec la cavalerie dont une en venant de loin et en poussant avec bravoure. Il débuta sa faena de muleta au centre par un cambio et des statuaires. Ensuite, il sut profiter de la charge vibrante du bicho qui venait dans le leurre avec envie et répétait avec noblesse. Le bilbaïno se montra technique et dominateur et coupa une oreille après une entière légèrement trasera et descabello.

Anthony Pagano

Fiche technique :

Deux exemplaires de la ganaderia « San Mateo » bien présentés et donnant du jeu intéressant pour le cavalier.
Quatre exemplaires de la ganaderia « Robert Margé » bien présentés et armés, tous nobles à différents niveaux. Les comportements allant du dangereux et manso troisième au dernier brave sous le fer et complet à la muleta dont la dépouille fut primé d'une vuelta posthume.

Lundi 13 Aout 2012. Tarde.
Entrée : 4/5.
Temps : Chaud avec passages de nuages.
Durée de la course : 2h35.
Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol: 12.
Poids des toros : 530 – 525 – 510 – 505 – 520 et 530 kgs.



A noter :

-Ivan Fandiño se présentait à Béziers.
-Morenito de Nîmes, officiait en tant que sobresaliente.
-Le dernier toro portant le numéro 46 et pesant 530 kilos fut primé de la vuelta posthume.

Pablo Hermoso de Mendoza (Rouge) : 2 oreilles / 2 oreilles.
Juan José Padilla (Lilas et or) :Silence après 1 avis / Vuelta après 1 avis.
Ivan Fandiño (Rose et noir) : Saluts / 1 oreille.

 

Reportage photographique : Laurent Deloye ElTico photos

 


 

 

 

 

retour