reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Dax (11/08/2012) : atmosphère étrange

 

dax

Photos : Nadège Vidal

Atmosphère étrange pour cette première corrida de la féria dacquoise. On attendait beaucoup après l'échec de l'an passé et, pour partie, on fut déçu. D'abord par la présentation de l'ensemble, conforme pourtant à ces corridas pour vedettes qui désormais sont décriées par une partie du public. Un lot qui poussa peu sous le fer malgré une chute du picador au quatrième et qui par la suite avait un instinct défensif appuyé gênant les maestros. Tout cela se traduisit par une mauvaise humeur constante d'un secteur du public. Visiblement les comptes ne sont pas apurés ou peut-être, tout simplement, attend-on désormais autre chose: une émotion que l'on a pas eu tout au long de cette courte après-midi (moins de deux heures).

Curro Diaz, fin torero, eut le sentiment que son toreo élégant et subtil ne fut pas jugé comme il aurait du. Quelques beaux changements de mains, une trinchera par si, un pecho par là cela ne suffit pas à remplir un public en quête d'émotions vrais. Le torero de Linares fit de son mieux pourtant et tua ses deux adversaires de deux estoconazos. Mais les temps changent... Il n'y eut pas le succès attendu.

El Juli, ne s'attendait sans doute pas à ce climat brumeux... opaque car difficile à déchiffrer. Il fit du Juli avec sa technique irréprochable, sa volonté, son arrimon exceptionnel. Il faillit renverser la situation toréant au centre son second qui manquait franchement de race. Après avoir fait taire la musique, il l'essora comme il sait le faire, lui faisant de tout, notamment ces circulaires inversées tant controversées. Il tua d'un de ses "julipiés" contestés comme il l'avait fait au premier. Il y eut une pétition. Forte. Mais le président ne céda pas et Julian en fut visiblement dépité.

Daniel Luque tomba sur le mauvais lot et comme il ne s'accroche pas comme le madrilne ses deux travaux parurent anodins. Il tua très mal le second et entendit des sifflets auxquels il n'est pas habitué. Si à la moindre difficulté, il cane comment peut-il revendiquer le statut de figura ?
Les temps changent, vous dis-je...

Pierre Vidal



Dax, samedi, première corrida de Feria. Plein.
4 toros de Jandilla, deux de Vegahermosa et un sobrero de Montalvo.
Curro Diaz en rose et or: salut et silence.
El Juli en bleu nuit et or: division d'opinions et salut au tiers après pétition.
Daniel Luque en bleu marine et or: silence et silence.

dax
dax

 

 


 

 

 

 

retour