bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Mont de Marsan (40 - 19/07/2011) : l'ultime oreille de la feria pour Tomas Dufau !

 

thomas dufau

Photos : Pierre Charrain

A trente minutes du paseo l'inquiétude régnait dans le patio de caballos. La piste détrempée dès le matin avec annulation de la non piquée au premier becerro, présentait de profondes crevasses qui, sans l'aide de l'équipe municipale et des areneros, auraient été dangereuse. Pelletées de sciure, sueur et a l'heure du paseo les arènes du « Plumaçon » était rajeunies et praticables pour que Curro DIAZ (vert bouteille et or – silence et quelques sifflets), Julian LOPEZ « EL JULI » (bleu turquoise et or – silence et silence) et Tomas DUFAU (bleu nuit et or – salut après avis et oreille) défilent face à des tendidos pleins jusqu'au faîte.

Trompette, premier toro pour Curro et premiers grincements dénonçant une présentation assez quelconque. A ce niveau les toros de LA QUINTA ne sont jamais très enveloppés mais si trop de graisse nuit, trop peu chagrine. Quelques tentatives au capote et brindis au public d'une faena insipide malgré de fort beaux gestes. Le « Cuervo » en question se révélant soso, fade et sans transmission aucune. Lame caidita et silence pour le Linarense qui se montrera assez peu enjoué pour aller accueillir son second, très typé, dans un capoteo inexistant ou presque. « Chino » va renverser le cheval et ne se livrera plus dans la muleta du maestro déçu. Quelques cris hostiles dans les tendidos accéléreront la démission du Curro qui tuera d'une lame … à oublier.

Notre JULI verra son premier, bien roulé, changé pour boiterie par le Président Garzeli. En lieu et place il héritera d'un sobrero du même fer qui sortait d’où celui-la ? Cardeno sale, hésitant et peu, très peu armé qui ne permettra rien au capote avant de freiner, cornéer ou s’arrêter dans l'étoffe obligeant le Madrilène, dépité, à abréger rapidement. Toro hué avec raison.

Triomphateur de cette ultime corrida qui ne passera pas à la postérité : Tomas DUFAU, régional de l'étape, auteur d'une intéressante première faena distillée au meilleur toro de ce 19 juillet. Le capote reste discret, le puyazo administré par Nicolas Bertoli, bon et Curro Molina saluera aux palos. Le brindis va à son cher public et la faena sera accompagnée par la musique. La droite est bonne, le bon toro manso con clase embiste mufle au sol, répète dans une toile bien présentée. La gauche se délite un peu avant deux tentatives estoc en main. Avis et salut en lieu et place d'appendices qui devaient tomber. L'oreille viendra après sa seconde faena servie à un torito au ventre plat. Brindis à son professeur Milian et en avant pour une autre faena méritoire qui déclenchera quelques notes et sera conclue d'une entière au second essai.

Quelques averses pendant la course et quelques cris hostiles en fin de journée.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

RETOUR