bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Mont de Marsan (40 - 18/07/2011) : les « tontons » de Samuel !

 

mont de marsan

Photos : Pierre Charrain

Des toros, des grands, des lourds, des très armés, des gentils et des méchants, des braves ou des mansos, des solides ou invalides … un panaché qui a participé à l’intérêt de cette quatrième corrida des fêtes de la Madeleine de Mont de Marsan.

Chaude ambiance, parfois à contresens, et public jusqu'au faîte pour voir sortir des toriles sept toracos de Samuel FLORES (3/6 et sobrero) et Agustina LOPEZ FLORES (1,2,4 et 5). Présentation remarquable et caractères bien trempés, tous ont vendu chèrement leur vie.

Enrique PONCE (nuit et or – salut aux tercios et vuelta après avis) recevra bien précautionneusement son premier Flores qui reste maître du jeu. Pas de brindis, scories sous les muscles et sous quelques quolibets le natif de Chiva est obligé de faire un effort pour aller tirer quelques séries droitières. Bien. Pinchazo rudimentaire et lame peu en place divisant les opinions au cours de la vuelta. Réception encore discrète de son « tio » de second qui ira prendre un puyazo suivi d'une kyrielle de refilones et démontrera une belle mansedumbre. Ponce laisse passer l'orage et les cris de la foule pour aller arracher en maestro de fort belles séquences qui retourneront le conclave. Enrique fera cesser l'orchestre et nous régalera de nouvelles séries toreras arrachées au manso qui condescendra à mettre la tête. Lame tombée, avis, toro hué et vuelta.

Juan la malchance ! Juan BAUTISTA (caramel et or) semblait prêt à en découdre avec son premier reçu très agréablement au capote. Deux forts puyazos … et le colosse plie le sabot. Taratata changement pour voir sortir un sobrero du même fer qui sautera au cou de l'arlésien comme il sautera au cou du cheval. Pas de brindis et faena sympa du côté gauche. La droit restant presque inexploitable. Vains efforts du maestro face au méchant cornu qui ne mettra jamais la tête. Son second affichera de vilaines manières avant chute du hulan de service alors que Christian Romero se montrera habile aux palos. Pas de brindis of course et a mi faena le sabot flanche en obligeant Juan a abréger... malasuerte !

Alberto AGUILAR : Un vrai « tio » puissant, hargneux, brave en poussant le cheval de réserve sur près de trente mètres avant de le jeter à bas puis foncer sur le titulaire et le secouer rudement. Brindis au conclave et belle et bonne faena adaptée aux conditions rudes de « Juagarzo ». Son premier, bientôt six ans, lui rase les joues au capote balance au sol le picador de turno avant de s'endormir sous la seconde pique. Avec audace le lutin brinde au public et ne peut faire grand chose face au cornu s'endormant peu à peu qui sera copieusement sifflé.

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

******************

En matinée et face à une entrée assez conséquente quatre novillos de E.PONCE, bien roulés, colorés, sans grandes qualités, nous ont permis de retrouver un Mathieu GUILLON (vieux rose et or – salut et deux oreilles) en forme, bien dans sa tête, alluré et auteur d'une sympathique seconde faena qui se délitera toutefois un peu en fin de parcours. Palos du minot enjoués comme ceux posés à son premier après une faena presque essentiellement droitière brindée à son maestro Richard Milian.

En sa compagnie David GALVAN (bleu et or – silence après deux avis et oreille) démontrera quant à lui une belle envie payant d'une voltereta son entraga. Mérite d'inssiter sur la gauche avant une petite débacle à l'épée. Sous la pluie il instrumentera une faena, brindée à Tomas Dufau, intéressante, templée sur les deux bords. Le novillo s'éteint et la fin de faena est pesante.

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

mont de marsan

 

Pierre Charrain

 

RETOUR