bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Céret (10/07/2011 - tarde) : Javier Castaño triomphe d'une bonne corrida d'Escolar Gil

 

ceret

Photo : ElTico

On commençait à désespérer, mais c'est un final en apothéose que nous ont offert les Escolar Gil pour l'ultime corrida de Ceret de Toros 2011.

Sous les yeux d'El Fundi, gendre du ganadero, sont sortis six exemplaires très bien présentés, donnant du jeu à l'exception du premier arrêté. Le meilleur fut le second, récompensé d'une vuelta al ruedo après que Javier Castaño lui eut coupé les deux oreilles.

Fernando Robleño a touché un premier parado face auquel il a insisté en vain. Le madrilène a trouvé sa distance à un quatrième tardo en début de faena, pour lui construire un ensemble majoritairement gaucher clôturé d'une entière en place et descabello.

Javier Castaño s'est montré particulièrement impliqué à tous les instants de la lidia de son premier opposant. Bien aidé en sa conquête de l'aficion Cérétane par son picador Paco Maria, le torero de Leon rematera une faena ambidextre bien pensée d'un recibir un peu plat nécessitant l'usage d'un descabello. Ce qui ne l'empêchera pas d'obtenir les deux oreilles de son excellent adversaire. Le cinquième lui aurorisera quelques belles séries vibrantes sur le piton droit avant de se révéler beaucoup plus compliqué à gauche. Javier Castaño le couchera en deux envois.

Alberto Aguilar accueillit son premier d'une larga de rodillas montrant sa détermination. La faena sera rageuse, électrique, face à un adversaire qui s'élançait avec envvie dans sa muleta. On sedntit le madrilène déterminé à sortir de la mauvaise passe que sa carrière traverse actuellement. Mais malheureusement, les vieux démons ré-apparurent aux aciers.

Plus calme et posé avec l'ultime de la tarde et de la feria, le madrilène livrera quelques belles séries à droite avant un nouveau pinchazo ; une quasi entière et un descabello.

 

Céret de Toros 2011 - 10 juillet 2011 - tarde

Temps couvert et lourd - Plein apparent

6 toros de Escolar Gil, très bien présentés et donnant du jeu, excepté le premier. Le deuxième, nommé Cortesano, portant le n°67 et pesant 550 kgs a été primé d'une vuelta al ruedo posthume. Le mayoral a été invité à saluer, puis à sortir a hombros. 15 rencontres avec la cavalerie Alain Bonijol.

Fernando Robleño : Applaudissements / Oreille

Javier Castaño : Deux oreilles / Silence

Alberto Aguilar : Applaudissements / Applaudissements

Reportage photographique : ElTico fotos

 

 

RETOUR