bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Arles (11/09/2011) : Une corrida concours de qualité, dominée par David Mora

 

arles

Photo : ElTico

La Feria du Riz 2011 s'est achevée sur une bonne note, avec une corrida concours de bon niveau et le triomphe d'une des révélations de la temporada : David Mora.

Au chapitre des déceptions, une entrée très moyenne. Où étaient ceux qui se plaignent à longueur d'année "qu'il n'y a plus de toros" ou "qu'on voit toujours les mêmes"...? Des toros, cet après-midi, il y en avait et Luc Jalabert avait fait un excellent coup en contractant David Mora avant cet été qui l'aura propulsé au rang de vedette en devenir de la tauromachie. Alors ils étaient où, les "vrais aficionados" ? Ou ils ne sont pas venus, et ils ont eu tort... Ou ils ne sont pas nombreux, malheureusement.

1er toro : n°18 du Conde de la Corte. Après quatre puyazos pris de loin sans toutefois beaucoup s'employer, le toro arrive éteint dans la muleta de Rafaelillo. Aucune option pour le Murciano qui s'en défait avec difficulté.

2ème toro : n°54 de Cebada Gago. Magnifique de morphologie, le toro andalou sera primé d'une vuelta al ruedo sans donner l'impression d'avoir été vu. Mal piqué sur quatre rencontres, mal lidié en général, il posera beaucoup de difficultés à Julien Lescarret lors de la faena de muleta. L'aquitain sauvera l'essentiel sans réellement dominer avant d'entrer par quatre fois a matar pour autant de descabellos avant de coucher le bicho.

3ème toro : n°2 du Conde de Mayalde. Quatre rencontres en s'élançant de loin, dont deux avec la pique de tienta en sortant seul du peto pour le vainqueur du concours, qui se révèlera toutefois de beaucoup de transmission dans la muleta de David Mora, actuellement dans un très bon moment de sa carrière. Faena rythmée, dominatrice des deux bords avec quelques passages artistiques ressentis pour le meilleur lidiador du jour, qui saura s'arrêter le juste moment venu pour se jeter entre les cornes et rouler son adversaire d'une belle entière.

4ème toro : n°40 de Dolores Aguirre. Armé de deux sabres pointés au ciel, le toro prendra quatre piques spectaculaires en mettant les reins, dont il ne sortit seul que sur la troisième. Rafaelillo fera un bel effort face à cet adversaire compliqué et dangereux, quelques instants avant brindé à Juan Bautista. Mais sa vaillance et son courage ne seront pas récompensés, la Présidence refusant une oreille réclamée pourtant fortement par le public. Rafaelillo un peu dépité s'octroiera deux vueltas chaleureusement fêtées.

5ème toro : n°59 d'Hubert Yonnet. Le toro de la Belugue ne s'emploiera guère sous le fer lors des quatre rencontres qui lui furent proposées. A la muleta, il se montra plutôt soso, sans méchanceté. Malgré-ce, Julien Lescarret peut-être hanté par un mauvais souvenir face à cet élevage dans une plaza proche de celle d'Arles ne parut jamais en mesure d'en prendre le dessus. Il le coucha de trois quart de lame plats.

6ème toro : n°102 de Tardieu Frères, remplacé par un Lopez Gibaja hors concours et âgé, qui prit deux piques sans relief avant d'arriver particulièrement incommode au troisième tiers. David Mora tenta au delà du raisonnable d'en tirer quelque chose, sans espoir de succès.

ElTico

 

Fiche Technique :

Six toros de différentes ganaderias, superbement présentés et aux comportements très variés. Le plus complet a été le n°2 du Conde de Mayalde, répondant au nom de Chorlito et sorti en troisième position pour David Mora.

Le prix du meilleur picador a été attribué à Juan Jose Esquivel pour sa prestation face au toro de Dolores Aguirre sorti en quatrième position pour Rafaelillo.

Le prix Nimeño II  au meilleur lidiador a été attribué sans surprise à David Mora.

arles

Photo : Daniel Chicot

Entrée : 1/3 d'arène

Temps lourd et nuageux

Morenito d'Arles et Manolo de los Reyes, banderilleros de Julien Lescarret ont salué à l'issue de leur prestation face au toro d'Hubert Yonnet

Rafaelillo : Silence / Vuelta (2)

Julien Lescarret : Quelques sifflets / Salut au tiers

David Mora : Deux oreilles / Vuelta

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

RETOUR