bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Bayonne (03/09/2011) : 4 à 0 !

 

bayonne

Photos : Pierre Charrain

Belle entrée presque aux trois quarts, température redevenue agréable, piste
refaite parfaitement et un lot de toros de JANDILLA bien présenté. Finesse de lignes, cornes effilées hormis le premier perdant curieusement son cornet contre le picador de service. De la noblesse, notamment chez le quatrième et le sixième, peu de franche bravoure mais des qualités qu'il fallait exploiter sous peine de voir certains cornus s'éteindre en fin de parcours.

Triomphateur sans trop de contestation possible Miguel Angel PERERA (prune et or – salut, deux oreilles, deux oreilles) qui quittera les arènes par la grande porte. Agréable au capote face à son premier, jabonero, le maestro instrumentera sans brindis une faena qui manquait de « chispa » et de véritable engagement. ¾ de lame et salut. Changement de décor avec un second « Cicatero » qui prendra un puyazo en brave avant de manquer de jus en fin d'agréable faena. Musique immédiate pour de superbes naturelles plein centre. Aller retour doux, temple, lame derrière et caida qui feront tomber deux oreilles d'un palco peut être un peu généreux aux dires de certains... Sa troisième et dernière faena de ce 3 septembre sera un petit chef d’oeuvre. Brindé à Maurice Berho l'ouvrage sera parfaitement adapté aux conditions, bonnes conditions, du cornu qu'il laissera souffler. Séries des deux bords, musique et bel aguante avant une lame caidita et deux nouvelles oreilles.

Changé donc pour cause de perte de corne le premier de Sebastien CASTELLA (vermillon et or – salut, salut et salut) sera remplacé par un magnifique colorado qui glissera sur la piste avant de prendre deux puyazos avec mollesse et sans envie.

Un peu à droite sans trop de confiance, tentative lointaine sur la gauche et lame déficiente. Face à son second, douté au capote, le Bitterois nous offrira un quite alluré avant que Morenito de Arles ne salue aux palos. Pas de brindis et excellent piton droit dont le maestro saura se servir. Musique avant que « Halagador » de s'éteigne sur la gauche. La lame est portée avec foi, résulte efficace mais la présidence ne juge pas nécessaire d'accéder à la pétition et recevra pour cela une bronca majuscule. Son troisième (Vegahermosa) fin et bien roulé prendra un fort puyazo en s'employant sera accueilli plein centre façon Castella après brindis au public. Musique, séries droitières sympathiques, la gauche est vite évitée et la fin de faena tourne au soporifique. Lame encore en se jetant, salut et minois dépité du jeune torero

Pierre Charrain

 

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 

 

 

RETOUR