bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales
tombola
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
barondeau
pub
uctpr
pub

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 

 

 

 
 

 
 
 

 

LOGO

Un week-end au campo...

PM Meynadier

Photos : ElTico

Tout a commencé samedi au Mas de Bellombre à Raphèle (13). Les deux associés en lice dans le cadre de l'appel d'offre pour la gestion des arènes Montoises étaient venus préparer leur Festival de Gimeaux face à deux becerras de Pierre-Marie Meynadier.

Déjouant le sorteo prévu par le maître des lieux, la vache d'origine Nuñez sortit en premier et échut au chef de lidia fort de ses quarante ans d'alternative, Robert Piles. Et comme en tauromachie rien n'est écrit, c'est cette inlassable combattante initialement prévue pour le cadet des deux maestros, qui permettra à Tranquilito un trasteo des plus allurés et efficace. Comme à ses plus belles heures.

La becerra d'origine Domecq sortie finalement pour Stéphane Fernandez Meca se révélera plus compliquée, mais tout de même intéressante pour l'aficionado dans la muleta puissante du Nîmois.

Puis vint le moment de la troisième faena, dans la salle de réception du Mas autour de quelque verres de Manzanita (à consommer avec modération...). L'anecdote facile, Tranquilito fut l'auteur de l'actuacione la plus aboutie de la journée, régalant un auditoire conquis de détails croustillants sur ses companeros d'une époque héroïque, quasiment aux origines de notre histoire tauromachique. Des moments privilégiés... Les derniers à l'heure d'été...

Reportage photographique : ElTico photos

Le dimanche, c'est au Domaine du Grand Bordes, à Saint-Laurent d'Aigouze (30) que le Président Hervé Reynaud avait convié les membres du Club Taurin Marc Serrano et ses nombreux sympathisants pour une dernière journée champêtre avant l'hiver.

Dans de superbes installations, devant une belle assistance et notamment une dizaine d'aficionados belges du Club Taurin Paul Ricard de Bruxelles "La Belgicana", le Maestro Nîmois a tienté deux vaches de Patrick Laugier (Las Dos Hermanas et Piedras Rojas) avant de lidier un imposant novillo de Piedras Rojas. Cet exemplaire exigeant mais très intéressant pour l'aficionado a permis à Marc Serrano de bien terminer cette temporada, malheureusement tronquée du fait de sa blessure Nîmoise.

Quelques grillades "presques parfaites" de l'autre maestro du jour, Cédrick, lui même auteur d'un des plus beaux pechos de la matinale, clôturaient cette sympathique assemblée.

ElTico

ctms

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

 

 

RETOUR