bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Printemps des jeunes Aficionados à Saint-Gilles (30) : 26 & 27 mars 2011

 

sait gilles

Photo : Anthony Pagano

Samedi :
En prélude à la  journée s’est déroulé le vernissage de l’exposition et une séance de  dédicaces par le peintre Michel Tombereau .

Le week-end débuta  à 11h par une tienta de deux vaches  de la ganaderia Tardieu .
La première, pour Folco, fut très intéressante au cheval,  répondant a chaque cite et en venant de loin au galop, puis cherchant  les planches en deuxième partie de faena, seul reproche que l’on puisse faire. Sortirent de second Maxime Curto qui put montrer quelques jolis détails et Michael.
La seconde fit illusion à la pique puis laissa Alejandro Rubio sans options.

La pause de midi vit les aficionados se retrouver autour d’un verre, de tapas et de grillades.

En début d’après midi, le public, parmi lequel de nombreux jeunes, a  pu découvrir à travers différents ateliers le déroulement de la corrida, le fonctionnement de la présidence, le règlement  taurin, l’habillage du cheval de picador et bien d’autres choses taurines encore.

A 16h, a eu lieu la présentation du jeune  Calerito (photo ci-contre), protégé du maestro Tomas Campuzano. Le jeune espagnol hérita d’un becerro d’Olivier Riboulet, intéressant en première partie puis s’affaiblissant en fin de faena ; Calerito a quand même ravi le public, montrant de belles séries pleines d’entrega pour son jeune âge. Puis tienta de deux vaches de la ganaderia Tardieu pour Tomas Campuzano qui  sut faire ressortir les qualités de la première, assez compliquée après avoir montré peu d’intérêt pour le picador, que quatre jeunes ont pu s’essayer à  leur tour. Le maestro Stéphane Fernandez Meca  eut  affaire a une vache mauvaise au cheval mais s’améliorant ensuite, nous permettant de constater qu’il avait gardé toute sa technique.
Pour terminer cette belle journée  a eu  lieu la remise des prix du concours de dessins pour les enfants ;  les vainqueurs ont reçu leurs prix en présence du président du jury : Michel Tombereau.

Dimanche :

En  matinée avait lieu la tienta de machos, au rameau d’olivier. Le premier exemplaire provenait de la ganaderia Meynadier. Bon au cheval, il prit plusieurs piques de loin. Victor Mendes, parrain de la manifestation  sut montrer les qualités du macho noble et maniable. Stéphane Fernandez Méca eut lui affaire a un mâle de chez Tardieu qui s'est avéré intéressant sous le fer de Fritero. Certainement le toro le plus complet de la matinée. Quant à Jonathan Veyrunes, il eut moins de chance que ses compañeros. Son adversaire fut impressionnant sous le fer mais totalement impossible par la suite, malgré l’insistance du matador de toros Nîmois sous une pluie incessante. Quelques jeunes apprentis ont  pu sortir après les maestros pour se mesurer au bétail, sous les conseils de Victor Mendes.

L’ après-midi, classe pratique, 4 becerros de : Scamandre, Sol et La Cévenole (2).

Tiago Santos, le protégé de Victor Mendes, accueillit le bicho par un larga de rodillas.  Il posa lui-même les banderilles, puis muleta en main il donna quelques séries sans histoire, le toro se montrant noble mais faible. Il tua après une entière et descabellos.
Sergio Salas Suarez, le plus en vue de l’après midi, montra détermination et envie face à son adversaire manso et assez compliqué. Il tua au troisième envoi. Applaudissements après avis.
Kike, face a un exemplaire de la ganaderia La Cévenole, ne put rien montrer face a son rival faible, si ce n’est quelques détails isolés. Il tua d’une entière et descabello. Applaudissements.
Clémentito, hérita lui aussi d’un exemplaire de peu de classe ; quelques détails précédant  une vilaine atraversada. Deux avis, applaudissements.

A l’issue de la course, le trophée du meilleur novillero a été remis en piste par le président de la coordination des clubs taurins gardois à Clémentito, récompensé d'une œuvre de Stéphane Lopez.
Un deuxième prix, plus applaudi,  a été remis par l’Union des Clubs Taurin Paul Ricard, à Sergio Salas Suarez, qui reçut une muleta des mains de  Bernard Planchon.

Anthony Pagano

Reportage photographique : Anthony Pagano fotos

 

 

 

 

RETOUR