bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO

 

thomas dufau

Photo : Roland Costedoat

Sans une malchance certaine à l'épée ce sont deux oreilles qui devaient tomber dans les mains du « grand » élève de « Adour Aficion », Thomas DUFAU (violet et or), utilisant, comme savent le faire les ainés un excellent novillo, honoré d'une vuelta al ruedo sonore. Thomas a monté une faena allurée, complète sur les deux mains, musicale en diable. Brindis au public qui garnissait grandement les arènes couvertes et accueil par deux cambiadas plein centre suivies de deux séries magistrales et droitières qui déclencheront immédiatement la superbe musique de la Peña Musicale Al Violin. Hélas le final sera gâché par plusieurs lames ou descabellos et le futur maestro refusera de faire une vuelta unanimement réclamée se contentant d'un salut au centre.

Son premier affichant d'enttrée de jeu de mauvaises manières ne permettra pas à Thomas de s'accoupler correctement. Le brindis va à Serge Dupouy, président de la peña organisatrice, et la douce faena n'empêche pas le joli novillo de s'affaler. Entière nécessitant un descabello et silence.

Pas trop de chance pour le bel ADRIAN (paille claire et or) qui accueillera son premier adversaire par une larga avortée mais un capoteo généreux. Le brindis va au public et la faena débute a mi hauteur pour soutenir un novillo ayant tendance à fléchir. Musique et jolie droite, la gauche semblant moins évidente. Incompréhensiblement le jeune maestro allongera, jusqu'à ennuyer le conclave, une faena conclue d'une lame d'effet quasi immédiat. Oreille accordée et fortement protestée (?).

Face à son second, piqué très en arrière, Fernando ne brindera pas et fera arrêter la musique ordonnée un peu rapidement. Le novillo est court, compliqué mais le minot insiste avec pundonor pour arracher une naturelle ici ou un derrechazo la. La encore il finira par lasser une partie des gradins et entendra le silence au final.

Agréable (champagne et or) Juan LEAL aura du mal pour canaliser les charges désordonnées de son premier qui, curieusement, s'améliorera au fil des minutes pour permettra à l'élève de l'école taurine du Juli de bâtir une faena valant bien l'oreille accordée.

Son second, magnifique castaño liston, saute dans le capote bien tenu et, sans brindis, il n'y aura pas d'accord parfait malgré un aguante insolant dans les cornes astifinas. La lame est fulgurante mais l'oreille ne tombe pas (?).
On aura apprécié un lot de novillos de Antonio LOPEZ GIBAJA. Magnifiquement roulés avec un puissant moteur ils auront participé au succès de cette édition 2011 de la feria de la Faïence de SAMADET.
*
En matinée trois becerras des frères Philippe et Pierre BATS (origine Sepulveda) ne sont pas vraiment montrées collaboratrices dans les mains de Louis HUSSON, fin et alluré, YANNIS un peu dépassé par les évènements et la toute jeune NELLY. Face à un excellent becerro du sieur GIBAJA notre KIKE coupera deux oreilles justement méritées alors que face à un becerro beaucoup plus compliqué du même fer Alejandro de BENITO semblera très vert malgré une bonne volonté claire et nette.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Roland Costedoat photos

RETOUR