bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Palavas les Flots (34) : Choses de toros...

 

paseo

Photo : Jean-Claude Carbonne

Que l'histoire se présentait belle... Un no hay billetes historique placardé à la taquilla depuis une semaine ; trois figuras del toreo au paseo ; la ganaderia triomphatrice de l'édition 2010 et, pour couronner le tout, un temps estival malgré les prévisions alarmistes du début de semaine.

Oui mais voilà, comme souvent, et peut-être est-ce mieux ainsi, les circonstances ont joué un mauvais coup aux pronostiqueurs et cette corrida imparablement destinée au succès s'est révélée très décevante.

Les toros de Robert Margé n'ont pas été à la hauteur de ce qu'on en espérait... Il faut dire que la barre avait été placée très haut l'an passé... Car il faut toujours relativiser : Si quelques pinchazos n'avaient pas anéantis les efforts des toreros du jour, tous trois particulièrement impliqués, on aurait très bien pu assister à une, voire deux sorties a hombros...

El Juli a touché un premier Margé noblon mais faible, face auquel il fut difficile de faire monter l'émotion. A l'issue d'une faena majoritairement droitière, le madrilène le couchait d'une entière. Le quatrième du jour a plusieurs fois mesuré la hauteur des barrières avant de se laisser captiver par les leurres proposés par son torero. Opposant à la violence de son adversaire patience et science, El Juli parvint à lier quelques séries, notamment sur le piton gauche, avant de conclure d'une entière très basse et d'une deuxième plus orthodoxe.

Juan Bautista aurait du couper un appendice de son premier opposant, un toro mobile et noble qui n'humiliait cependant qu'avec parcimonie. Accueilli comme toujours très élégamment à la cape, le bicho allait se plier aux désirs du Camarguais lors du troisième tiers, ses charges se révélant cependant sans grande transmission. Malheureusement, Juan Bautista échouait par deux fois aux aciers avant une entière concluante, ce qui n'est pas de lui mais que l'on conçoit fort bien dans les circonstances que l'on sait. Le cinquième très distrait sema la panique au premier tiers, prenant son unique ration de fer avant même que les groupes équestres ne soient en place. Par la suite, il développa plus de violence que de bravoure dans la muleta de l'arlésien, qui dut se montrer très technique afin de le ramener à la raison. Les débats furent conclus d'une belle entière d'effet un peu long.

Sebastian Castella faisait son retour sur le sol français. Il dut tout d'abord composer avec un toro bas de race, aux charges désordonnées, devant lequel plus d'un auraient baissé les bras. A l'issue d'une faena exposée et courageuse, le biterrois brandissait le premier trophée de l'après-midi. Le sixième prit deux piques en manso, mais laissa envisager une suite favorable en début de faena. Il se décomposa malheureusement très rapidement. Tardo et violent, il contraint Castella à tenter sa chance entre les cornes, où il vint rechercher les faveurs du public. Y étant parvenu, il perdit à l'épée le fruit de ses efforts méritoires.

Palavas les Flots (34) - Feria de la Mer - 8 mai 2011

No hay billetes - Beau temps estival

6 toros de Robert Margé, bien présentés, noblon le premier faible, fade le second, les autres présentants quelques complications. 7 piques

El Juli : Applaudissements / Salut

Juan Bautista : Applaudissements / Oreille

Sebastian Castella : Oreille / Silence après avis

Laurent Deloye "ElTico"

 

 

 

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

 

 

 

RETOUR