bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Nîmes (10/06/2011 - soir) : Miguel Angel Perera triomphe d'une infumable corrida de Torrealta

 

perera

Photo : ElTico

Troisième corrida de toros et troisième déception ganadera... Et cette fois-ci, aucun exemplaire pour sauver les autres : Manque général de bravoure ; de force et de race.

Face à un tel pétard, difficile de sauver les meubles surtout lorsque l'on n'est pas dans son meilleur moment. El Cid y arriva à son premier face auquel il trouva la recette pour faire réagir le public sur des séries circulaires fort appréciées ici, et après une estocade dont il se sortit indemne de façon quasi miraculeuse (voir photo). Sebastian Castella eut plus de mal... Il faut dire que son lot était certainement le pire des trois. Quant à Miguel Angel Perera, il tira fort bien son épingle du jeu, coupant une oreille à chacun de ses adversaires après des prestations très moyennes, mais qui eurent le mérite de tirer les spectateurs de leur profond ennui.

Laurent Deloye "ElTico"

 

Le premier toro, prit deux piques, la première en poussant mais sans réelle bravoure, et la seconde courte et sans s’employer dans le peto. Le maestro de Salteras, commença joliment capote en main ; puis avec la muleta, il réussit rapidement à canaliser son adversaire qui accusait un certain manque de transmission. Ensuite, il donna de jolies séries sur les deux pitons. Mais le toreo assez froid de Jesus n’a pas conquis totalement le public. Il tua d’une entière d’effet rapide et coupa justement une oreille.

Son deuxième opposant prit la première pique en mettant les reins puis une deuxième sans histoire. Apres un brindis au public, le bicho ne permit pas au Cid de lier les séries. En effet, sa charge désordonnée et son manque de moteur n’ont pas permis au torero de donner du relief à la faena qui demeura froide. Il coucha le toro d’une entière tombée avec hémorragie. Silence.

Sébastien Castella pour sa part n’eut pas de chance au sorteo. Son premier adversaire, fut discret au premier tiers. Sébastien donna un quite par chicuelinas de bonne facture. Le vent gêna le biterrois, qui prit l’épée après 6 séries principalement droitières, pour en terminer avec ce toro arrêté. Il tua d’une entière basse. Silence.

Le cinquième du jour, manso et sans transmission, posa des problèmes au torero qui ne put que démontrer son envie de bien faire. Il le tua d’une entière tendida et d’un pinchazo. Silence.

L’extremeño Miguel-Angel Perera put s’exprimer face à son premier et en premier lieu par un quite por tafalleras osé. Au dernier tiers entamé par statuaires, Perera sut s’appliquer face au meilleur toro de la tarde, mais la faena perdit de son intérêt au fur et à mesure avec le temps, et devint ennuyeuse. Il le coucha d’une entière efficace et coupa une oreille généreuse.

Face à l’ultime du jour, il ne donna que quelques jolis gestes claisemés. Il ne prit aucun risque et ne sut convaincre le conclave. Une dernière jolie série lui permit cependant de couper une oreille là aussi bien généreuse, après une estocade basse.

Anthony Pagano

Nîmes

Feria de Pentecôte - 10 juin 2011 - 4ème de feria

8/10ème d'arène - Beau temps

6 toros de Torrealta, bien présentés, compliqués en général, manquant de bravoure et de force meilleur le 3ème - 12 rencontres avec la cavalerie armée par Philippe Heyral.

El Cid (lilas et or souligné de blanc) : Oreille / Silence

Sebastian Castella (sable et or souligné de noir) : Silence / Silence

Miguel Angel Perera (bleu marine et or, souligné de blanc) : Oreille / Oreille

 

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

 

RETOUR