bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Fréjus : Traditionnel Toreo de salón et naissance d'un collectif

 

frejus

Photo : DR

« Ouvrons cette nouvelle année 2011 avec la volonté de faire concorder résolution, détermination et dynamisme avec responsabilité, entraide et solidarité. »

Si cette introduction est empruntée à un des éditos couchés sur papier glacé du maire Monsieur Elie Brun, dont les discours ne concordent pas toujours avec les écrits et inversement, c’est qu’elle correspond exactement à l’état d’esprit dans lequel s’est déroulée cette traditionnelle journée de la Lidia.

Les adhérents qui le souhaitaient ont pris plaisir à manier ce dimanche matin les capes et les muletas, sous les conseils avisés des experts et non moins pédagogues de l’association des Practicos et de son président en personne, monsieur Hervé Galtier. Divers « ateliers » permettaient, tour à tour, à chacun des quarante novices de la salle du Sextant, de corriger leurs gestes et d’intégrer sans s’en rendre compte, les folles arabesques d’un ballet de capes improvisé. Dans cette chorégraphie spontanée, même les toros, certes bipèdes mais dotés pour l’occasion de bois acérés, semblaient réglés comme des horloges.

Si les visages souriants et visiblement détendus des nouveaux capés dans la photo de famille témoignent de la volonté de renouveler l’expérience, celui du responsable de l’infirmerie, en la personne du Bon Docteur de Fréjus, paraissait, lui, soulagé de n’avoir à déplorer aucune «cogida ».

Pour remercier l’entraide et la solidarité sincèrement exprimées lors de ce premier tiers par l’Association Française des Aficionados Practicos envers les aficionados fréjussiens, toutes les quadrillas se sont retrouvées à quelques mètres d’où est parti le premier paseo à Fréjus en 1905: au Grand Café de l’Estérel, à l’angle de la rue Général De Gaulle.

Cet établissement qui a occulté, par amitié, son jour de fermeture hebdomadaire spécialement pour l’événement, a permis à nos braves de continuer à exercer la souplesse du poignet… à l’aide d’un ou plusieurs verres cette fois-ci, puis en alternant équitablement main droite et main gauche devant les préparations culinaires du chef des lieux qu’ils ont affrontées avec entrain ; certains ont senti les bienfaits de l’entraînement du matin.

Et le troisième tiers, me direz-vous ? Eh bien, il concerne la résolution et la détermination décidées lors du colloque du 11 décembre dernier, à savoir la création officielle du Collectif pour le Maintien de la Tradition Taurine à Fréjus (CMTTF). Voilà ce qu’a annoncé officiellement devant cette assemblée juridiquement constitutive de cette nouvelle association loi 1901, Pierre Roussille, son Président fondateur et dépositaire des statuts.

Inutile de préciser que toutes les personnes présentes ont rempli les premiers bulletins d’adhésion, devenant ainsi les fondateurs, y compris l’AFAP et que, à eux, vont se joindre tous les aficionados de l’agglomération Fréjus Saint-Raphaël, du Var ouest, du centre Var puis nos amis des Alpes-Maritimes, ceux des Bouches Du Rhône, du Gard, de France et de Navarre. De plus, n’oublions pas que l’Espagne qui nous soutient déjà à travers ses nombreux témoignages et sa presse taurine, devrait légitimement entraîner derrière elle les aficionados d’Amérique latine. Autant dire que la lecture même de la nomination du titre de notre collectif ne peut qu’être soutenue par l’ensemble du monde du toro et que cela risque de faire jurisprudence.

Dynamisme, le seul mot emprunté à notre premier magistrat qui ne mérite pas d’être développé après une telle journée, qui restera sans doute symbolique !

Les responsables de La Lidia ( Communiqué )

Vous nous avez soutenus, vous désirez adhérer au Collectif, demandez votre bulletin d’adhésion à lalidia.frejus@gmail.com

(communiqué)

Reportage photographique : Daniel Chicot photos

 

RETOUR