bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Arles (25/04/2011 - soir) : L'expérience du Fundi

 

arles

Photo : ElTico

C'est en fini de la Feria de Pâques 2011, avec en dessert six douceurs en provenance de Zahariche et pour arroser le tout, un orage dantesque qui aura poussé vers les coulisses une bonne partie des spectateurs garnissant confortablement l'amphithéâtre.

Les six toros de Miura, desiguales de présentation et donnant un jeu limité en général, se sont comportés comme on les attend en ce genre d'occasion : Discrets sous le fer malgré leurs poids impressionnants, puis rapidement avisés au troisième tiers. Cependant, sans maladresse avec les aciers, Alberto Aguilar (5ème) et Mehdi Savalli (3ème et 6ème) auraient pu couper des oreilles gagnées muleta en main. A ce petit jeu, c'est l'ancien El Fundi qui tire son épingle, malgré un sorteo défavorable qui lui avait octroyé deux Miura compliqués et dangereux.

El Fundi faisait son retour en Arles après quelques saisons d'absence. Mais son premier opposant ne l'aida guère à retrouver le chemin du succès : Anodin sur deux rencontres, il se révéla dangereux dès l'entame de la faena de muleta, se contentant de passer difficilement et uniquement sur le piton droit. Le madrilène le coucha en deux fois. Le quatrième n'était guère meilleur. Et après trois rencontres en manso avec les deux groupes équestres en piste, il fit planer un danger sourd de tous les instants dont du s'accomoder le Fundi qui fit parler son expérience et réussit à dominer son adversaire sur les deux côtés avec science et patience. Après une estocade en place d'effet rapide, il pouvait brandir un trophée mérité, malgré les quelques protestations d'une partie du public qui n'avait pas du voir la même chose que nous...

Alberto Aguilar n'a pas passé une après-midi très confortable. Constamment sur le reculoir face à son premier, qui s'était montré plutôt brave sous le fer mais marchait beaucoup et le regardait constamment, l'Espagnol n'a jamais semblé capable de prendre la mesure de ce Miura qui est resté maître du ruedo. Handicapé par sa petite taille Aguilar eut beaucoup de mal à le coucher et entendit les trois avis sonner, le toro s'agenouillant quelques secondes après. Malgré cette déception, le madrilène revint au combat décidé à se racheter face au cinquième qui se révéla plus toréable. Après avoir fait l'essentiel muleta en main, il échoua à nouveau avec les aciers.

Mehdi Savalli aurait pu sortir en triomphe de ses arènes en ce dimanche sans maladresse épée en main. Ayant touché le meilleur lot, il construisit une faena "normale" à son premier, qui avait de "belles" charges gauchères. Une épée plate suivie d'un pinchazo ; d'une demie et d'un descabello eurent raison de ses espoirs d'oreille. Lorsque l'orage redoubla de violence, l'Arlésien se déchaîna face au dernier toro de la Feria. Devant des gradins en grande partie désertés, il se battit comme un lion face à son adversaire et aux éléments, emportant l'adhésion des spectateurs trempés, mais enthousiastes. Malheureusement, il pincha une nouvelle fois un trophée qui lui semblait tout acquis.

 

Arles - 25 avril 2011 - soir

8/10ème d'arène - Temps beau et chaud au début de la course avant un gros orage à partir du 5ème toro

6 toros de Miura correctement présentés, à l'ancienne, pas très vaillants au cheval et réservés dans la muleta. Les plus toréables ont été les 3ème ; 5ème et 6ème. 13 piques

El Fundi : Salut après avis / Oreille

Alberto Aguilar : Silence après trois avis / Silence après deux avis

Mehdi Savalli : Salut après avis / Silence.

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

 

 

RETOUR