bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Pomarez (40) - 16/04/2011 : Arte y Flamenco !

 

curro diaz

Photo :ElTico

Avancé de 17h à 15h pour cause de match de rugby, ce festival taurin nous aura réservé de bonnes surprises. Soleil sur la couverture des jolies arènes de POMAREZ et absence annoncée de Javier CONDE, blessé, par MORENITO DE ARANDA. Dans le camion six toros qui auraient pu sortir dans n'importe quelle arène, bien roulés, sans excès et fort correctement épointés, de Manolo GONZALEZ, SANCHEZ-DALP et JARRAMA. Le moral y était ou presque, la bravoure discrète et la noblesse parfois importante.

Curro DIAZ (deux oreilles et deux oreilles et queue) et un peu plus son compagnon MORENITO DE ARANDA (oreille et deux oreilles) ont eu à souffrir de la comparaison avec un FINITO DE CORDOBA (oreille et salut) toréant avec un naturel quasi irréel. Le Cordouan en aura régalé plus d'un au cours de deux faenas limpides, ourlées de gestes parfumés et accompagnées par un conjunto flamenco agréable. Finito se fait plaisir, nous fait plaisir et sort en triomphe en compagnie du mayoral et de ses deux compagnons de cartel.

Curro Diaz reste torero face à son premier, querencioso au possible, auquel il construira une faena conclue d'un mete y saca et d'une lame légèrement tombée. Curro, face a son second magnifique castano chorreado qui freine dans le capote,instrumentera une faena allurée mais quelque peu « forcée » dans les attitudes. La lame est concluante et dégringolent deux oreilles et la queue.

Le remplaçant Morenito est généreux dans son toreo face à un premier qui faiblit et hésite dans ses charges ce qui rendra la faena assez terne pour les gradins. 1/3 de lame. C'est face à son second et dernier de la course que le jeune torero se grandira jusqu'à aller couper deux appendices à un grand adversaire honoré d'une vuelta posthume. On dira de ce 16 avril qu'il faudrait plus souvent de telles organisations.

Pierre Charrain

Reportage photo : Roland Costedoat photos

 

 

 

 

RETOUR